Là où la parole se tient posée

Auteur : Jean-Luc Aribaud

Là où la parole se tient posée

La poésie de Jean-Luc Aribaud est une liturgie. C’est une messe sauvage, un chant pour derniers matins du monde. On y entre comme dans un temple, enfoui dans une forêt, avec un esprit de sacré et le sentiment de marcher sur des tombes. On y déambule dans des vestiges de roches, d’herbes rampantes et de ronces, on y célèbre à l’autel d’une rude beauté une animalité farouche, tandis qu’un mystère primitif, aussi familier qu’inconnu, affleure en toute chose.

Paru le 16 septembre 2019

Éditeur : Abordo

Genre de la parution : Recueil

Support : Livre papier

Poème
de l’instant

L’ARDEUR COSMIQUE

L’Ordre et la Vérité sont nés
de l’Ardeur qui s’allume.
De là est née la Nuit.
De là l’Océan et ses ondes.

De l’Océan avec ses ondes
naquit l’Année,
qui répartit jours et nuits,
régissant tout ce qui cligne des yeux.

Rig-Véda, « L’ARDEUR COSMIQUE », traduit du sanskrit par Louis Renou, Du feu au cœur du vent, Trésor de la poésie indienne, Édition de Zéno Bianu, Poésie/Gallimard, 2020.