La poésie du football brésilien / Epinicie pour le pays des palmeraies

La poésie du football brésilien / Epinicie pour le pays des palmeraies

Dix poètes brésiliens, ainsi que leur anthologiste, célèbrent dans cette Epincinie les spelendeurs et misères d’un siècle de Seleçao.

Carlos Drummond de Andrade / Football / La prière du brésilien / Aux athlètes / L’instant du bonheur – João Cabral de Melo Neto / Le supporter de l’América FC / D’un joueur brésilien à un entraîneur espagnol / Brésil 4 Argentine 0 / Ademir da Guia/ A Ademir Menezes – Mário de Andrade / Fluette – Armando Nogueira / Maracanã – Mario Quintana / Élégie urbaine – Nicolas Behr / Tout ce qui est tors… – Cassiano Ricardo / Martim Cererê, le petit joueur de football – Glauco Mattoso / Éloge du jeu violent – Vinícius de Morais / O Anjo de pernas tortas – Oswald de Andrade / L’Europe s’est inclinée face au Brésil – Affonso Ávila /La chanson du roi Pelé.

Paru le 1er juin 2014

Éditeur : Chandeigne

Genre de la parution : Anthologie

Poème
de l’instant

Lettre à Lou Andréas-Salomé

9 juin 1897,

Je veux emporter dans ma nuit la bénédiction de tes mains sur mes mains et mes cheveux. Je ne veux parler à personne, pour ne pas gaspiller l’écho de tes paroles qui tremble tel un émail sur les miennes et les fait sonner plus tendres ; et, le soleil couché, je ne veux voir aucune lampe pour allumer au feu de tes yeux mille bûchers secrets…

Rainer Maria Rilke, Lettre à Lou Andréas-Salomé.