La quête continue, Pierre-Alain Tâche

La quête continue, Pierre-Alain Tâche

Regard tout ensemble amusé et généreux, dans cette suite de poèmes en prose entièrement redevable aux " escapades " françaises de l’auteur ; ces petits poèmes vont parfois jusqu’à la limite d’infimes nouvelles : tout un paysage (lieux et réflexion, choses et âme) est traversé par l’idée qu’une vie soit aussi, sans orientation connue d’avance, un récit ou une succession de récits dont le personnage principal est l’être au monde. C’est ainsi - le titre nous en prévient dans son équivocité amusée - que " la quête continue " ; rarement un poète aura su dire avec une telle simplicité que l’oeuvre se poursuit aussi naturellement que ce qui la motive : le recueil lui-même est le résultat et la preuve de ce mouvement incessant, toujours reconduit comme une " tâche " naturelle, au terme d’un art aussi consommé que discret. Dans ce qui apparaîtra comme le couronnement d’une oeuvre abondante, maintes fois saluée (Prix Kowalski 2010 pour un recueil précédent paru aux même éditions), Pierre-Alain Tâche sait mêler la réalité de l’émotion à l’humour du conteur, la profondeur et l’exigence de l’expérience à la virtuosité formelle, sans rien qui pèse ou qui pose, en une sorte de sourire flottant sur les possibilités mêmes de la poésie.

Paru le 1er février 2016

Éditeur : Conférence

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Juneau

Had I been there
Looking across at the glacier
And wondering why it recedes
And does not advance,
I would surely have gone
To the little cafe on the wharf
And lunched on fresh halibut.
I would have been
Where I ought to have been,
In my mind, fishing deep waters.

N. Scott Momaday, « Juneau », apulée, Éditions Zulma, 2021.