La table ronde

Contact

14 rue Séguier

75006

Paris

Pas revoir suivi de Neige rien

1er février 2010

Pas revoir suivi de Neige rien

Préface d’André Velter
"Dans le déferlement des messages factices, des bruits de glotte, des rengaines rhétoriques, une voix nouvelle ce n’est pas rien. une voix vraiment nouvelle qui ne ressemble à aucune autre. Une voix qui se reconnaît d’un signe, d’un souffle, et que l’on capte à jamais, à toujours. Un tel prodige a pris depuis quelque temps le nom de Valérie Rouzeau, et c’est un prodige qui (…)

Le Trousseau de Moulin Premier

1er novembre 2009

Le Trousseau de Moulin Premier

"Album unique, qui mêle cartes postales anciennes et poème, ce "Trousseau de Moulin Premier" confectionné par René Char en 1937 porte les traces d’évènements extérieurs et intimes."

Le promenoir magique

1er avril 2009

Le promenoir magique

et autres poèmes 1953 2003.

Haïku, cet autre monde de Richard Wright

1er avril 2009

Haïku, cet autre monde de Richard Wright

Introduction de Julia Wright, traduction de Patrick Blanche.
C’est à la fin de sa vie que Richard Wright s’est pris de passion pour le haïku. Il en a écrit 4000 avant de sélectionner les 817 qu’il préférait et qui constituent ce recueil.
"Même le chat sourit
Quand la poule renverse sa tête
Pour avaler l’eau.
Après la parade
Aux roulements de tambour
Les arbres s’éloignent."

Les légendes de Jean-claude Pirotte de Pol Charles

1er avril 2009

Les légendes de Jean-claude Pirotte de Pol Charles

"J’ai consacré un petit livre flâneur et nonchalant aux légendes (qui sont récits de vie auxquels, comme on sait, peuvent se mêler du mythe, de la fable, de l’imaginaire) d’un écrivain de livres minces, flâneurs et nonchalants. Qu’on ne s’y trompe cependant pas. Jean-Claude Pirotte, sous le masque de la pudeur ou de l’humour, pratique une littérature de confession qui peut paraître désinvolte, fût-ce pour évoquer ses nostalgies et ses bleus à l’âme…." P. (…)

<i>Autobiographie</i> suivi de <i>Conrad Detrez</i>

1er mars 2009

Autobiographie suivi de Conrad Detrez

"besoin de rêve désir d’être heureux"
pourquoi faites-vous tellement souffrir
cet enfant qui dans l’hiver rigoureux
s’obstine à ne jamais vouloir mourir ?
mais court mais court aux boueux chemins creux
pour tâter d’un temps d’impossible approche
et sourd et sourd aux menaces féroces
proférées par les dieux d’un monde affreux
s’en va s’abîmer sur la roche atroce
qui tue toujours nos plus sublimes (…)

Poésie française de Kléber Haedens

1er mars 2009

Poésie française de Kléber Haedens

Ce choix d’environ 120 poèmes de François Villon à Jean Cocteau, est précédé d’un brillant préambule de Kléber Haedens sur la poésie française.

D'encre de fer et de feu de Louis Krémer

1er novembre 2008

D’encre de fer et de feu de Louis Krémer

Lettres à Henry Charpentier (1914-1918)
Présentation et notes de Laurence Campa.
Louis Krémer né en 1883 écrit ces lignes en octobre 1916 lors de la bataille de Verdun. Il a écrit ces lignes pleines de révolte, d’ironie et de stupeur à son ami d’enfance, le poète Henry Charpentier.

Un loup aux aguets d'Abbas Kiarostami

1er novembre 2008

Un loup aux aguets d’Abbas Kiarostami

Taduction de Nahal Tajadod et Jean-Claude Carrière
Courts et ciselés comme des haïkus, ces poèmes traduits du persan par Jean-Claude Carrière et Nahal Tajadod évoquent à la fois des perceptions et des émotions. Prolongeant le sillon subtil tracé dans son premier recueil, Avec le vent (Pol 2002). Abbas Kiarostami donne à voir et à ressentir, à travers Un loup aux aguets, l’enfance et la nature, l’amitié et la solitude, ce qui passe et ce qui (…)

Poème
de l’instant

Charles Cros

Sonnet

Moi, je vis la vie à côté,
Pleurant alors que c’est la fête.
Les gens disent : « Comme il est bête ! »
En somme, je suis mal côté.

J’allume du feu dans l’été,
Dans l’usine je suis poète ;
Pour les pitres je fais la quête.
Qu’importe ! J’aime la beauté.

Beauté des pays et des femmes,
Beauté des vers, beauté des flammes,
Beauté du bien, beauté du mal.

J’ai trop étudié les choses ;
Le temps marche d’un pas normal ;
Des roses, des roses, des roses !

Charles Cros, « Sonnet », Le Collier de griffes.