La voix des autres n°4

Auteur : Carlos Henderson

<i>La voix des autres n°4</i>

SOMMAIRE
"Il faut toujours écouter parler en soi
la voix des autres" Monny de Boully

- Florence Noël : Les fantômes de l’infini peu
- Didier Manyach : Zéro Heure
- Katy Rémy : Récits de la grande peste
- Camille Loty Malebranche : Désenchantement
- Jean-Marc La Frenière : Qu’avons-nous fait de la beauté du monde ?
- Yann Orveillon : La Passion Rimbaud
- Ghyslaine Leloup : Ce monde en germination n’attend que notre courage
- Tahar Bekri : Palestine Salam
- Jullian Isabelle : Les Murs Hauts
- Pedro Vianna : J’étais là
- André Laude : Poèmes retrouvés
- CAHIER SPÉCIAL emmanuelle k : Les brutes (version intégrale)
- Tristan Cabral : Hôpital Général
- Christian Erwin Andersen : La norme jubilatoire (Réflexion, suivie d’un choix de poèmes)
- Nathalie Riera : ClairVision
- Carlos Henderson : L’excès noir
- Cristina Castello : Marées
- Jean Joubert : Le retournement de la parole
- Cristian Ronsmans : La poésie est-elle un jeu ?
- Flaviano Pisanelli : (Italie) : Genesi/Genèse
- Xavier Laïné : Front de brume et eau
- Paul Mari : D’un pays qui n’existe pas encore
- Dom Corrieras : Poèmes inédits
- Marcel Moreau : Verbe et Vénus
- André Chenet : Secret poème (Extraits)
- Umar Timol : Sang (Extrait)
- Werner Lambersy : Coïmbra (Extraits)
- Pier Mayer-Dantec : poèmes

- A lire, à voir, à découvrir (Présentations, Événements, Actualités)

- Zen & Haïku (Essai d’André Chenet)

Responsable de la publication : André Chenet - Conseiller littéraire : CE Andersen,
Conseiller artistique-maquette : Dom Corrieras - Dessin de couverture : Pascal Gabet
Impression : CAP 49, av. Georges Clémenceau BP 21 101 - 06002 Nice Cedex 1 Tél. 04 93 44 55 08

Site provisoire : http://poesiedanger.blogspot.com/
voixdesautres@wanadoo.fr

Paru le 1er mai 2010

Éditeur : La voix des autres

Genre de la parution : Revue

Poème
de l’instant

Valère Novarina

Chronophobie

Ici-bas dans la tourmente, il danse
Écoutez mes aïeux :
Je danse à la gueule de dieu

Traçant une ligne invisible
Entre n’être et naître pas
Entre naître et n’être pas
J’ai vécu vaille que vaille
Tout au fond d’l’univers
Le réel m’a pris en tenaille
Je danse à cœur ouvert

Le jour venu, mon âme d’animal
Si vous la trouvez en moi
Portez-la dans le sein d’Abraham !

Mai 2019, Valère Novarina, extrait de Chronophobie, poème inédit confié au Printemps des Poètes pour la 11e édition du Prix Andrée Chedid du Poème Chanté.