LansKine

Maison d’édition nantaise et parisienne, LansKine attentive à la modernité, publie principalement de la poésie et des textes littéraires d’auteurs francophones porteurs d’une exigence langagière ou d’un ton…

Contact

39 rue Félix Thomas

44000

Nantes

Elle(s)

1er mars 2016

Elle(s)

Kouam Tawa prête sa voix aux femmes africaines pour chanter leur destin. Femme soumise à la famille, à l’homme, à la société, aux regards des autres, elle dit ses désirs et ses regrets, ses révoltes aussi dans une langue mélodieuse. Proche par sa forme des chants , des mélopées, la parole est âpre, le regard sans concession.
Extraits :
J’aurais aimé aller ailleurs. Voir de près ce qui est au loin. Voir de loin ce qui est auprès. Sourire à d’autres yeux. Serrer des mains nouvelles.
J’aurais aimé aller (…)

La vie moins une minute

1er novembre 2015

La vie moins une minute

Elle ne pèse presque rien
le bassin s’entrouve sur le corps
se perd dans la lessive frémissante
Dure. Pure. Salée. Salive.
il faut être prêt à en payer le prix

Faire le mur d'Emmanuèle Jawad

1er novembre 2015

Faire le mur d’Emmanuèle Jawad

FAIRE LE MUR rassemble cinq sections qui sont autant de propositions de formes. Si la référence photographique et filmique reste très présente, le projet ici, sur un axe thématique - le mur - est de permettre, dans l’exploration de formes d’écriture, un tissage de liens temporels et géographiques.
Extrait
radars l’éclairage arrache aux abords hagards
migrants au mur d’où les caméras hissées
filment l’acier longs cylindres de béton fossés
en plein champ plans de capture gris fronce
l’ombre zone (…)

Gravité / Gravedad de Sandrine Cnudde

1er octobre 2015

Gravité / Gravedad de Sandrine Cnudde

11 juin 2005
Il en faut de l’avenir
pour s’arracher au gouffre des mers,
penchée,
penchée.
Gravité/Gravedad est une traversée des Pyrénées cap à l’ouest qui s’étale sur cinq étés. Sorte de journal poétique où sont notés les instants fugaces, la sensation du corps en marche, le souffle haletant, l’effort de la montée, les rencontres avec la montagne et ceux qui y vivent. 51 étapes pour souvenir, rattachées à une date précise pour ne pas sombrer dans l’oubli. Et cinq grandes respiration rythment chaque (…)

L'amour, chère Madame Schubert… d'Ewa Lipska

1er septembre 2015

L’amour, chère Madame Schubert… d’Ewa Lipska

Collection Ailleurs est aujourd’hui
Le volume propose un livre d’Ewa Lipska paru en 2013 en Pologne chez Wydawnictwo Literackie, à Cracovie. Le travail sur la langue fait ici preuve d’une inventivité toujours renouvelée qui s’ancre dans l’exploitation des nouvelles formes de langage de notre époque, de notre société, de ses différentes composantes pour explorer le réel, c’est-à-dire les notions de temps et d’espace, d’identité, de mode d’être au monde, en relation avec autrui. Et le poète nous surprend. (…)

Les heures grecques de Guillaume Decourt

1er septembre 2015

Les heures grecques de Guillaume Decourt

Argent
Notre vieux chauffeur de taxi se signe
Lorsque nous passons devant une église
Il dit qu’on a laissé la Grèce en rade
Que l’Europe est une vraie mascarade
Coupe les vivres à ceux qui s’enlisent
L’arithmétique le bateau la vigne
L’olivier d’Elytis c’est de la po-
Ésie mais il faut aussi de l’argent
La radio diffuse un rébétiko
Qui dit l’amour et le malheur des gens

Les énergies, nous de Bruno Normand

1er mai 2015

Les énergies, nous de Bruno Normand

Dans Les énergies, nous, Bruno Normand note l’instant du désir, de la tension dans le flux de la vie, mots, images dans la richesse du monde. Une brosse de chiendent, une clé, une jambe de bois, l’étoile polaire, les êtres, les lieux, l’énergie entre les corps, il note et restitue la multiplicité des sensations, triviales et merveilleuse mêlées dans un texte foisonnant.

exil/exit bérénice

1er mars 2015

exil/exit bérénice

Extrait
j’oublie tout jusqu’à l’ombre au service des ombres brodées à mes talons je ne sais qui je suis
ni si je suis vivante entre les dents d’un mort
ni si je suis en paix ni si je suis en guerre

Contours du piège d'Etienne Paulin

1er novembre 2014

Contours du piège d’Etienne Paulin

Quatre ensembles de textes poétiques constituent Contours du piège, quatre chants souvent énigmatiques, traversés par une écriture inventive et fantaisiste, usant du langage come d’un nid de chausse-trappes et conduisant son lecteur dans des régions insoupçonnées. Patrice Maltaverne a évoqué au sujet de cette poésie "cette impression que n’importe quoi peut survenir au détour d’un vers, d’une phrase. Cette attitude dégagée avec la vie, cette manière d’être plutôt ironique, ce regard aristocratique sur (…)

<i>Incertitude de la note juste</i>

1er avril 2014

Incertitude de la note juste

lentement au plat de la douleur du monde
second se dessine au fond de nos yeux
parallèle aux ressauts de la vie
l’ailleurs rameuté les soirs de cafard

Poème
de l’instant

Bernard Noël

La Vie en désordre

je t’aime dans le présent du mot
cependant qu’il me désespère
tant il remue de jamais assez

Bernard Noël, La Vie en désordre, Éditions L’Amourier, 2005