Laurine Rousselet

Laurine Rousselet, poétesse et écrivaine, présente, dès ses premiers textes, une inépuisable énergie pour donner aux mots, aux sons, aux rythmes et à la voix un élan qui la conduit vers un « ailleurs » non-occidental (marocain, syrien, congolais, etc.), non francophone (espagnol, catalan, arabe, etc.) et parfois non-verbal lorsqu’elle confronte ses mots avec le blanc du papier ou des allitérations proches du cri.
Elle est née le 31 décembre 1974 à Dreux. Laurine Rousselet a principalement vécu à Paris puis à Brest (face à la mer). Elle vit maintenant à Angoulême. Son attirance pour les autres langues et les autres cultures l’a conduite à La Havane en 2009 dans le cadre d’une mission Stendhal. Ses textes sont traduits dans plusieurs langues (italien, anglais, etc.). Elle collabore avec des musiciens, des danseurs, des comédiens. Elle produit également des émissions sur des écrivains pour France Culture et édite des plaquettes trimestrielles bilingues de poésie Les Cahiers de l’Approche depuis 2011.
Ses publications les plus récentes forment une trilogie publiée aux éditions Isabelle Sauvage : Journal de l’attente (2013), Nuit témoin (2016) et Ruine balance (2019). En 2019, paraît une correspondance écrite avec Bernard Noël sur Antonin Artaud : Correspondance autour d’Antonin Artaud, Éditions L’Harmattan.

Extrait


Bibliographie

POÉSIE

  • Tambour, Éditions Dumerchez, 2003.
  • Mémoire de sel (bilingue français/arabe), traduction Abed Azrié, Éditions L’Inventaire, 2004.
  • Séquelles, Éditions Dumerchez, 2005.
  • El respir (bilingue français/catalan), traduction Manuel Costa Pau, Éditions Llibres del Segle, 2008.
  • Journal de l’attente, Éditions Isabelle Sauvage, 2013.
  • Crisálida, Éditions L’Inventaire, 2013.
  • Nuit témoin, Éditions Isabelle Sauvage, 2016.
  • Ruine balance, Éditions Isabelle Sauvage, 2019.

LIVRES D’ARTISTES

  • L’Ange défunt, illustrations d’Hubert Haddad, Alain Lucien Benoît, 2003.
  • Au jardin de la chair cernée, dessins de Thierry Le Saëc, Éditions La Canopée, 2008.
  • Amaliamour, dessins d’Albert Woda, Éditions de l’Eau, 2010.
  • Faim et Faim, peintures de Guillaume Guintrand, Éditions Approches, 2010.
  • Vacarmes, photographies et collages d’Yves Picquet, Éditions Double Cloche, 2012.
  • Ce matin six heures, gravures sur bois de Jacky Essirard, Éditions L’Atelier de Villemorge, 2013.
  • Little big book Artist, Le monde d’Éros, peintures d’André Jolivet, Voltije Éditions Ltd, 2014.

RÉCITS

  • L’Été de la trente et unième, Éditions L’Atelier des Brisants, 2007.
  • De l’or havanais, Éditions Apogée, 2010.
  • La Mise en jeu, Éditions Apogée, 2012.

AUTRES

  • Hasardismes, aphorismes, illustrations de Marko Velk, Éditions L’Inventaire, 2011.
  • Syrie, ce proche ailleurs, essai-poésie, Éditions L’Harmattan, 2015.
  • Correspondance autour d’Antonin Artaud, avec Bernard Noël, Éditions L’Harmattan, 2019.