Le Café lui sert de départ

Auteur : Nathalie Bontemps

Le Café lui sert de départ

Illustrations de Benoît Guillaume.
Traduit en arabe par Golan Haji.

Le café lui sert de départ est le nom de la première nouvelle du recueil construit au fil des années et de ses déambulations urbaines par Nathalie Bontemps, arabisante et traductrice distinguée de la langue arabe ayant vécu plus de dix ans en Syrie. De Marseille à Damas, de Beyrouth à Paris, les nouvelles se succèdent comme autant de portraits de villes. L’écriture est intérieure et profonde, elle s’attache au ressenti des villes, à leur quotidien et à la rencontre intime de ses habitants. L’illustrateur Benoît Guillaume a pour usage de s’asseoir dans les rues urbaines et de croquer les scènes qui coulent sous ses yeux dans une mixture de pastels gras, de posca, de mine de plomb, de stylo bic et de peinture acrylique. Ses croquis pris sur le vif constituent un écho instantané aux réflexions profondes et construites de l’auteure. La traduction de ces nouvelles est due au grand poète contemporain syrien, Golan Haji, en connivence avec Nathalie Bontemps, dont il est le mari. En français comme en arabe, l’écriture est puissante et harmonieuse.

Paru le 9 novembre 2017

Éditeur : Le port a jauni

Genre de la parution : Jeunesse

Support : Livre papier

Poème
de l’instant

Isabelle Baladine Howald

Fragments du discontinu

Je soliloque

la voix n’est pas ce que j’oublie
la voix dans mon oreille
cet objet de désir la voix

voix d’autre voix de toi
unique et que je ne peux caresser

Isabelle Baladine Howald, Fragments du discontinu, Éditions Isabelle Sauvage, 2020.