Le Castor Astral

Poésie contemporaine

Mode de diffusion
Volumen

Année de création : 1975

Nombre de parutions par an : 8 pour la poésie

Tirage moyen : 1000

Accepte de recevoir des manuscrits (mais les chances d’être publié sont minimes - sur une réception de 1500 manuscrits, un seul est publié)

Contact : Jean-Yves Reuzeau
tél : 01 48 40 14 95
castor.editeur@wanadoo.fr
jyreuzeau@wanadoo.fr

Contact

52 rue des Grilles

93500

Pantin

Les Façons d'être

12 mars 2022

Les Façons d’être

Préface de Paul Fournel

En l'absence du Capitaine

12 mars 2022

En l’absence du Capitaine

Préface de Mathias Malzieu

Les façons d'être

1er mars 2022

Les façons d’être

Les Façons d’être est la première anthologie personnelle de François de Cornière. Elle réunit ses poèmes les plus marquants ainsi que de nombreux inédits.
Pratiquant toujours l’arrêt sur image à partir d’infimes détails du quotidien, de quelques mots dans un carnet, François de Cornière restitue avec une désarmante simplicité des instants de vie qui prennent soudain force.
Avec Les Façons d’être , François de Cornière entrouvre les portes de son univers ! Il décrit avec justesse et délicatesse la complexité (…)

Le Cœur pur du barbare

12 février 2022

Le Cœur pur du barbare

Thomas Vinau a remonté le fil des ans pour retrouver des poèmes devenus introuvables ainsi que des textes inédits.
Le Cœur pur du barbare se compose de trois parties dont les deux premières ont connu une première vie : « Fuyard debout » et « Les derniers seront les derniers ». La troisième section, « Poèmes d’une Amérique imaginée », est entièrement inédite.
L’auteur assemble des petits riens du quotidien comme l’orage d’un soir d’été, la lumière d’une fin de journée ou le souvenir fugace d’un rêve. Il leur (…)

Mine de Rien

12 février 2022

Mine de Rien

Préface de Arthur H.

La poésie est invincible

1er février 2022

La poésie est invincible

À travers La poésie est invincible, Abdellatif Laâbi proclame l’importance de la poésie, de la lire, l’écrire et de coexister avec elle :
« Rien à faire j’ai beau essayer de « chasser » la poésie elle revient au galop eh oui, elle est mon « naturel » ma première langue. »
Sa poésie est une poésie du présent, une célébration inconditionnelle de la vie. Abdellatif Laâbi assemble anecdotes et fragments de pensées personnelles et réaffirme les combats à mener pour plus de justice, d’égalité et de liberté : « (…)

La fuite vers Samarkand

4 novembre 2021

La fuite vers Samarkand

Dans ce récit aux accents autobiographiques, Abdellatif Laâbi fait le tour de l’humanité qui est en lui. Son ambition : ne rien occulter, ne rien épargner,
à commencer par lui-même.
La Fuite vers Samarkand est une traversée jouissive, voire débridée de l’époque qu’il lui a été donné de vivre, y compris le dernier épisode : le drame pandémique que le monde a dû affronter. La question de la finitude y est subtilement abordée par le truchement du conte célèbre du soufi persan du XIIe siècle, Fariduddine Attar. (…)

Épique !

9 septembre 2021

Épique !

Qu’y a-t-il de commun entre L’Iliade, La Henriade de Voltaire, La Main coupée de Blaise Cendrars et Le Voyage au bout de la nuit de Louis Ferdinand Céline ? La guerre. La guerre on y va, puis au retour on compose un poème plus ou moins héroïque, en vers ou en prose, qualifié « épopée ». Il arrive toutefois que la guerre soit tellement destructrice que plus aucune littérature épique n’est acceptable à son sujet.
Le modèle est alors congédié. C’est ce qui s’est produit au XXe siècle avec les deux guerres (…)

Le Labyrinthe des jours

2 septembre 2021

Le Labyrinthe des jours

À partir du mythe grec d’Ariane qui aide Thésée à s’échapper du Labyrinthe, Mélanie Leblanc tisse habilement le fil d’un texte-labyrinthe. Un texte fluide qui utilise d’abord des phrases brèves, incisives, avant de se déployer à travers les tirets, les slash, les silences, les jeux typographiques. Exaltation et sobriété !
C’est l’histoire d’une Ariane moderne qui choisit d’entrer dans le labyrinthe.
Son amour pour Thésée guide d’abord ses pas, mais très vite elle poursuit son chemin et mène une véritable (…)

Vous êtes ici

8 juillet 2021

Vous êtes ici

Ce nouveau livre, d’une grande cohérence dans la forme, à la fois lucide et abandonné, parle d’un embrasement du monde, de notre époque troublée et de ses remous.
Le poète s’engage avec une voix consciente, vive, critique, mais calme et bienveillante : « Ce qu’on imagine, on peut le devenir. »
Renaud Ego retranscrit ici une sorte de vertige, un vertige du vivant et de la pensée qui sait brasser tout ce qu’il peut de la réalité, de l’intime et de l’imaginaire. Une conscience universelle à travers (…)

Poème
de l’instant

Leconte de Lisle

Midi

Homme, si, le cœur plein de joie ou d’amertume,
Tu passais vers midi dans les champs radieux,
Fuis ! la Nature est vide et le Soleil consume :
Rien n’est vivant ici, rien n’est triste ou joyeux.

Mais si, désabusé des larmes et du rire,
Altéré de l’oubli de ce monde agité,
Tu veux, ne sachant plus pardonner ou maudire,
Goûter une suprême et morne volupté,

Viens ! Le Soleil te parle en paroles sublimes ;
Dans sa flamme implacable absorbe-toi sans fin ;
Et retourne à pas lents vers les cités infimes,
Le cœur trempé sept fois dans le Néant divin.

Leconte de Lisle, 1818-1894, « Midi », Poésies antiques, 1852.