Le Castor Astral

Poésie contemporaine

Mode de diffusion
Volumen

Année de création : 1975

Nombre de parutions par an : 8 pour la poésie

Tirage moyen : 1000

Accepte de recevoir des manuscrits (mais les chances d’être publié sont minimes - sur une réception de 1500 manuscrits, un seul est publié)

Contact : Jean-Yves Reuzeau
tél : 01 48 40 14 95
castor.editeur@wanadoo.fr
jyreuzeau@wanadoo.fr

Contact

52 rue des Grilles

93500

Pantin

La main de brouillard de Nicolas Rozier

1er mars 2016

La main de brouillard de Nicolas Rozier

Poème pour Francis Giauque
Nicolas Rozier signe un recueil écrit en hommage à Francis Giauque (1934-1965), l’un des principaux poètes maudits francophones du XXe siècle.
La vie tragique de Giauque est indissociable de son œuvre. Elle forme en elle- même une matière poétique.
Poète fraternel, Nicolas Rozier est ici l’auteur d’un ensemble bouleversant, qui dénonce l’enfermement dans la maladie, l’échec et l’humiliation. Une ode à la force poétique et aux appels les plus obscurs du désespoir et de la (…)

La Maye

1er mars 2016

La Maye

Petit fleuve côtier, la Maye chemine jusqu’à la Baie de Somme où elle disparaît dans la mer qui la recouvre à marée montante.
Le poème de La Maye est une œuvre musicale et philosophique, alternant textes en prose et textes en vers, unissant l’espace terrestre mesuré aux constellations de la voûte céleste.
La Maye célèbre l’eau et la fluidité, l’orientation liquide d’une vie ouverte à l’aléatoire et aux rencontres humaines, le périple qui mène chacun de nous d’une source à la polyphonie des vagues de (…)

Le petit affluent de la Maye

1er mars 2016

Le petit affluent de la Maye

Autobiographie de l’espèce humaine
Petit fleuve côtier, la Maye chemine jusqu’à la Baie de Somme où elle disparaît dans la mer qui la recouvre à la marée montante.
Le poème de La Maye est une œuvre musicale et philosophique, alternant textes en prose et textes en vers, unissant l’espace terrestre mesuré aux constellations de la voûte céleste.
La Maye célèbre l’eau et la fluidité, l’orientation liquide d’une vie ouverte à l’aléatoire et aux rencontres humaines, le périple qui mène chacun de nous d’une source (…)

Satori Express

1er janvier 2016

Satori Express

À la fois célébration, méditation et variation, Satori Express revisite une certaine tradition de l’éloge (Gérard de Nerval, Antonin Artaud, Roger Gilbert-Lecomte, Joë Bousquet, Jean- Pierre Duprey, Herman Melville, Jack Kerouac) et de l’hommage aux lieux « électifs » (Venise, New York, Bénarès). Zéno Bianu consacre également un chapitre aux grandes figures jazzistiques qui l’ont inspiré, notamment Thelonious Monk et John Coltrane. Le rythme, les scansions, les courtes proses en interludes, les poèmes de (…)

Ce qui est écrit change à chaque instant 40 d'édition / 101 poètes

1er juin 2015

Ce qui est écrit change à chaque instant 40 d’édition / 101 poètes

Anthologie
40 ans d’édition, 101 poètes

Le Bois Castiau

1er juin 2015

Le Bois Castiau

Le Bois Castiau nous présente la vie dans les années 1920 à Ferrière-la-Grande, dans les Ardennes, du point de vue du petit André Leclercq. Si ses parents sont présents, c’est avant tout Man Toinette qui marque le futur Luc Bérimont. Matriarche ardennaise, cette grand-mère sévère mais immensément protectrice, voue à son petit-fils un amour exclusif. Sa mémoire inépuisable berce l’auteur d’histoires tragiques, où se bousculent les uhlans de 1870, les exils forcés, les veuvages…
Bérimont serait-il devenu (…)

Inuits dans la jungle n°6

1er juin 2015

Inuits dans la jungle n°6

SOMMAIRE DE LA REVUE • Dossier « Poésie néerlandaise contemporaine » : Robert Anker / Benno Barnard / Huub Beurskens / Eva Gerlach / Guillaume van der Graft / Hester Knibbe / Martinus Nijhoff / Willem Jan Otten Hans Tentije / Willem van Toorn • Alberto Spunzberg (Argentine) • Jorge Boccanera (Argentine) • Gunnar Harding (Suède) • Dinos Sotis (Grèce) • Yorgos Markopoulos (Grèce) • Thanasis Triaridis (Grèce) • Laure Delaunay (…)

Nageur du petit matin

1er juin 2015

Nageur du petit matin

Nageur du petit matin est le sixième livre de François de Cornière édité par Le Castor Astral. Un long compagnonnage. Mais au-delà du suivi d’un auteur, il s’agit avant tout du partage d’une épreuve due aux vicissitudes de la vie. Cet ouvrage bouleversant sur le cancer et un amour transcendé par la souffrance marque le grand retour d’un poète essentiel. Rarement aura-t-on été aussi loin en poésie, dans un chant d’espoir au-delà de la mort :
« Mon projet, s’il en est un, a été de fixer des moments de (…)

<i>Vies en vue</i>

1er juin 2015

Vies en vue

Vies en vue est le dixième livre de poésie de cet auteur majeur de la génération née dans les années 1940. Jean-Luc Steinmetz, écrivain de la constante interrogation, sait se remettre en question dans des recueils savamment composés. Toujours à la recherche de l’instant éblouissant qui l’emporterait, il affirme une écriture singulière porteuse d’une fine connaissance de la poésie tant actuelle qu’inscrite aux siècles précédents. Quatre parties forment ces Vies en vue auditives autant qu’optiques, puisque (…)

Proses de l'intérieur du poème

1er juin 2015

Proses de l’intérieur du poème

« Lorsque Pierre Seghers, en 1957, me fit la surprise intimidante de publier, sous une couverture balafrée de flammes, quelques-unes de mes “écritures de nuit” formant contraste avec l’accent solaire du Temps des autres, j’ignorais que je m’aventurais au cœur d’un château hanté. Le livre s’intitulait Cruels divertissements ; il regroupait des proses oniriques, parfois narratives, où battait secrètement le pouls du poème. Le titre de l’un des textes, “Prose de l’intérieur du poème”, définissait d’emblée le (…)

Poème
de l’instant

Carl Norac

Avant de tout dire

Toute la beauté du monde, je ne peux pas te la dire. Mais rien ne m’empêche d’un peu l’approcher avec toi.

Il y a de si grands murs qui cachent les jardins, des dépotoirs au bord des plages, des ghettos dans des îles, tant de blessures aux paysages.

Par bonheur, un peu de splendeur demeure alentour et le dire, même tout bas, par amour, c’est croire encore qu’un jour, nous irons la trouver, toute la beauté du monde.

Carl Norac, « Avant de tout dire », Le livre des beautés minuscules, Éditions Rue du Monde.