Le Rouergue

Maison d’édition basée à Rodez qui propose un catalogue adultes et un catalogue Jeunesse. Quelques titres de poésie.

Contact

Parc Saint Joseph
BP 3522

12035

Rodez cedex 9

Ici Londres

1er janvier 2009

Ici Londres

et de Vincent Cuvellier.
L’avis de Ricochet
Il faut souligner la récente parution de cette belle réalisation à mi-chemin entre fiction et documentaire. La Seconde Guerre mondiale est abordée de façon poétique avec des illustrations qui donnent de la saveur à quelques phrases codées, diffusées sur Radio Londres au début des années 1940. Grâce au talent d’Anne Herbauts qui sait créer des univers symboliques, des paysages épurés où chaque élément est pensé, les petites phrases énigmatiques de la radio (…)

Une saison Rimbaud d'Emmanuel Arnaud

1er septembre 2008

Une saison Rimbaud d’Emmanuel Arnaud

Un roman pour adolescents qui leur donne le plaisir de la lecture de poésie, à travers la découverte de l’oeuvre de Rimbaud.
Vous êtes en vacances dans une tour de béton pourrie en Espagne. C’est la Toussaint. Vos parents hésitent entre une soirée paëlla et le match de foot à la télé. Vous vous ennuyez, comme vous vous ennuyez le reste de l’année au lycée, avec une copine, avec vos potes. Vous vivez une vie moyennement intéressante, une vie grise.
Alors vous ouvrez un livre un peu par hasard. Ce livre, (…)

Amourons-nous de Geert de Kockere et Sabien Clement

1er janvier 2007

Amourons-nous de Geert de Kockere et Sabien Clement

Découvrir l’amour, découvrir l’autre et se mettre à découvert est à la fois amusant et important. Les mots sont parfois difficiles à trouver pour parler de ce que l’on ressent envers son aimé, son amoureux. Dire le désir, en dessinerles contours, cultuver l’envie de l’autre, c’est le jeu auquelse prennent les auteurs de ce livre. Invitation poétique à échanger autour du désir de l’autre, à dire, imaginer et rêver le sentiment amoureux. L’auteur et l’illustrateur inventent un vocabulaire amoureux et mettent en (…)

Morphoses de Claudine Galea

1er décembre 2006

Morphoses de Claudine Galea

Illustrations Goele Dewanckel.
’Il n’y a pas de genre à Je t’aime", pas de morphologie à l’amour. Fille/Garçon, il ou elle, l’un ou l’autre, ls corps se mélangent, s’échangent et se transforment dans la chorégraphie de l’amour. Nele est-elle il ou elle ? Au plus profond des réminiscences de l’enfance, dans les contes et les comptines, dans le souvenir d’une perte, le manque d’un être, elle cherche son prénom. Lors d’un séjour sur un autre continent, au-delà de la mer, loin de sa mère, et dans une autre (…)

Ma rue de Guillaume Guéraud et d'Anne Von Karstedt

1er mars 2004

Ma rue de Guillaume Guéraud et d’Anne Von Karstedt

"Ma rue n’est pas sage comme une image.
Elle remue le jour et secoue la nuit.
Ma rue agite ma nature"

La môme aux oiseaux d'Henri Meunier

1er mai 2003

La môme aux oiseaux d’Henri Meunier

Texte en prose, poétique, illustré par Régis Lejonc. Un jeune garçon facsiné par une fillette l’observe dans un parc. Elle fait apparaîre de ses poches, de ses mains, chaque jour, un oiseau différent, un oiseau qui lui parle d’elle, de ses humeurs, de ses chagrins, de ses bonheurs. Un album splendidie qui donne de la substance au rêve et de la légèreté au réel. Une poésie qui parle aussi au (…)

Poème
de l’instant

Stéphane Crémer

La Terre

Au sortir d’un rêve à Brasilia j’ai empoigné
la terre, déjà si âcre à mes mains
que leurs paumes m’ont paru des papilles
d’où montait un goût avec son parfum.

Quelqu’un est mort bien loin ce matin
et j’ai pensé, en me baissant jusque là
pour l’emporter à mon tour, que je saurais
l’y ensevelir à ma manière en secret.

Ainsi – car n’allons pas priver la poésie
de sa logique : ni car ni ainsi ne sont proscrits
du poème, ni aucuns mots, pourvu qu’ils s’unissent
en pensée par-delà les marges noires du faire-part ! – ,

ainsi je garde près de moi, dans des flacons
comme une épice sur l’étagère de ma cuisine,
ce pigment rouge du Brésil dont je sais qu’un jour,
empesé à l’amidon de mon choix, un beau jour

nous partagerons la délicieuse peinture mitonnée
qui montrera, aussi bien qu’une Joconde enfin
pour de bon éclipsée de son cadre, ce qu’il reste
de cette disparition : un paysage, et son horizon !

Stéphane Crémer, compost, Éditions isabelle sauvage, 2013.