Le Taillis pré

Contact

23, rue de la Plaine

6200

Chatelineau - Belgique

Sommet d'où jeter son pinceau

1er juillet 2016

Sommet d’où jeter son pinceau

Frontispice de Brigitte Dusserre-Bresson
C’était celui
Celui qui remuait les lèvres
Sans chanter
Ni comprendre la partition
Que chacun tenait
Devant soi
Le chef de chœur
Se tenait devant le groupe
Pourquoi
Ne disait-il rien
A moi qui ne chantais rien
À moi
Qui du poème sacré faisais
Un silence

<i>L'aura du blanc</i>

1er mars 2016

L’aura du blanc

Ouvrir un livre comme on se regarde
Dans le miroir matinal
Non pour se contempler
Mais pour se reconnaître inquiète à l’idée
De s’être trompée d’écorce ou de coeur
Le matin remue comme un oiseau
Bouche bleue du ciel au bec de l’aube
Tu t’es abandonnée
Le livre entre tes mains
Reçut comme héritage
Le récit d’un voyage
Que tu ne fis jamais
Les lampes ont éclairé nos vies
Comme des anémones de passage
Assise entre deux phrases
Tu cherches un équilibre
Seul y pourvoit ce jardin-poème
Où les (…)

Chanvre et lierre de Charline Lambert

1er janvier 2016

Chanvre et lierre de Charline Lambert

Ulysse est seul, au milieu de rien.
Il s’assied et traverse des étendues comme s’il était ds leurs. Etendues en mirages. Reflets champêtres et boisés, plaines volcaniques, colonnes de sel et d’écume, mousses de nuages.
Il plante le décor.

L'aubier des jours de Christian Poirier

1er septembre 2015

L’aubier des jours de Christian Poirier

Asservi à la seule Beauté, que le Poème transcende la Beauté et que le Poète s’oublie pour servir, mercenaire, la seule Poésie -
Extrait de "Encré d’aube".

Histoires de corps d'Anne Lorho

1er août 2015

Histoires de corps d’Anne Lorho

Frontispice de Léo Tollet
Suis-je homme ou femme ?
Corps incompris,
encombré de trois ou quatre bras, épars.
Corps affolé,
affublé d’une paire de pieds poussés au coeur de la poitrine, pendouillant désespérément, sans utilité aucune…

L'étrangère de Violaine Boneu

1er juin 2015

L’étrangère de Violaine Boneu

Un peu de vent
rassemble
frissons d’ombre
nos abîmes inconsolés.

Derniers feux sur terre

1er mars 2015

Derniers feux sur terre

"Moi, capitaine Nobody, / John Alexander, loup de mer jeté à terre / comme une épave, naviguer m’est interdit / je reste ici, traînant mon âge et mes misères / la pipe au bec et la casquette de travers… "

Les soubresauts du temps

1er février 2015

Les soubresauts du temps

Frontispice de Sabine Lavaux-Michaëlis
Je m’appuie sur la vague des jours pour garder la tête hors de l’eau, pour que l’écume ne vienne pas aveugler mon regard. Dans les remous du temps, je suis un enfant qui agite les bras comme des ailes déplumées. Je rêve encore d’un envol.

Le jour avant le jour de Philippe Lekeuche

1er janvier 2014

Le jour avant le jour de Philippe Lekeuche

Le jour avant le jour constitue la chronique d’un combat pour la poésie qui est elle-même une guerre contre les puissances obscures et le délitement de l’Esprit. Où, plus exactement, une lutte pour qu’adviennent l’amour, l’espérance et leur lucidité.
Comme si c’était cela la Littérature
Mille lieues sous la terre
Pour trimer dans la mine de l’âme
Où la vie brûle

Poème
de l’instant

Charles Cros

Sonnet

Moi, je vis la vie à côté,
Pleurant alors que c’est la fête.
Les gens disent : « Comme il est bête ! »
En somme, je suis mal côté.

J’allume du feu dans l’été,
Dans l’usine je suis poète ;
Pour les pitres je fais la quête.
Qu’importe ! J’aime la beauté.

Beauté des pays et des femmes,
Beauté des vers, beauté des flammes,
Beauté du bien, beauté du mal.

J’ai trop étudié les choses ;
Le temps marche d’un pas normal ;
Des roses, des roses, des roses !

Charles Cros, « Sonnet », Le Collier de griffes.