Le Taillis pré

Contact

23, rue de la Plaine

6200

Chatelineau - Belgique

Le jour avant le jour de Philippe Lekeuche

1er janvier 2014

Le jour avant le jour de Philippe Lekeuche

Le jour avant le jour constitue la chronique d’un combat pour la poésie qui est elle-même une guerre contre les puissances obscures et le délitement de l’Esprit. Où, plus exactement, une lutte pour qu’adviennent l’amour, l’espérance et leur lucidité.
Comme si c’était cela la Littérature
Mille lieues sous la terre
Pour trimer dans la mine de l’âme
Où la vie brûle

J'ai visité ma vie

1er octobre 2013

J’ai visité ma vie

Poèmes traduits de l’arabe par Annie Salager, Laurence Kucera et l’auteur
En vain
depuis dimanche dernier
je gaspille mes regards
sur la chaux du mur et des rêves
je lève la main
pour guider la porte et le temps
vers le bois
mes yeux
font l’inventaire de l’obscurité
alors que derrière moi la lune naît
à la fenêtre

Entre les mots entre les pierres de Christian Poirier

1er juin 2013

Entre les mots entre les pierres de Christian Poirier

"Ecrire tient le monde en éveil,
porte le souffle tièdement neuf
sur la nuque des pierres, sur le
front des forêts et sur le silence"

Voz d'Eric Piette

1er janvier 2012

Voz d’Eric Piette

"lorsque le train démarre
me revient la sensation
d’une blessure douce
comme les mains d’une mère
et le regard inquiet
et ceux qui me regardent partir
il s’agit de me réconcilier
avec moi-même"

Dans l'oreille profonde

1er octobre 2010

Dans l’oreille profonde

"Etude après un rêve
le poème se tait
témoin
de la page
qui manque dans le livre"

Grandeur nature

1er juin 2010

Grandeur nature

"Habitué
à l’amoncellement
des ruines
et des siècles
l’outil
confère à l’homme
le devoir d’exister"

Chemins vers la terre

1er mars 2010

Chemins vers la terre

TRANQUILLES les cumulus
dans le rose, le bleu du ciel, en sillons
écriture - alignés, tranquilles.
L’eau
Pour le thé à Sobibor va refroidir.
Comment peut-elle encore, la mort, avoir affaire avec la vie ?
Et,
comme le soir vient, s’adressent à toi.

Il doit sûrement en être ainsi

1er avril 2008

Il doit sûrement en être ainsi

"Nul ne nous sauvera de cette chose
dans cette demi-obscurité
où on se rassemble
autour d’un soi infini
pour observer ce qui
s’absente.
Quelqu’un vient de sangloter, de
se taire, de partir.
Il doit sûrement en être ainsi."

avoir été

1er avril 2008

avoir été

"dansons dans les maisons brûlées
dans nos enfances dévastées
dans nos atours de vieilles peaux
dans les cendres de nos cerveaux…"

D'un pas léger de Daniel Simon

1er janvier 2008

D’un pas léger de Daniel Simon

D’un pas léger, nous allons vers ce qui nous semble périlleux et utile, d’un pas léger nous allons vers cet endroit des limites que certains nomment l’évidence et la nécessité, d’un pas léger, nous allons vers un temps dilaté dans lequel nous disparaissons. Quatre étapes dans ce périple. Les deux premières (Expire, Inspire) appartiennent à Brancusi, le Sculpteur roumain qui accomplit en 1904 une longue marche de
la Transylvanie à Paris où il offrira la sculpture moderne à notre ébahissement. C’est de (…)

Poème
de l’instant

Valère Novarina

Chronophobie

Ici-bas dans la tourmente, il danse
Écoutez mes aïeux :
Je danse à la gueule de dieu

Traçant une ligne invisible
Entre n’être et naître pas
Entre naître et n’être pas
J’ai vécu vaille que vaille
Tout au fond d’l’univers
Le réel m’a pris en tenaille
Je danse à cœur ouvert

Le jour venu, mon âme d’animal
Si vous la trouvez en moi
Portez-la dans le sein d’Abraham !

Mai 2019, Valère Novarina, extrait de Chronophobie, poème inédit confié au Printemps des Poètes pour la 11e édition du Prix Andrée Chedid du Poème Chanté.