Le Temps égaré, de Marie Martin-Tourenne

éditions Epigramma/Indigo & Côté-femmes

Dans sa poésie, Marie Martin-Tourenne ne se sert pas des mots, c’est elle qui les sert pour ce qu’ils véhiculent au fond d’eux mêmes : l’âme brillante de leur sens primitif. Ses mots disent bien ce qu’ils veulent dire, ce qu’ils ont la volonté de dire. Ils nous disent la blessure d’un être, exilé dans un monde imparfait, mais qui a su garder l’étonnement et la fraîcheur du premier regard. (Laurent Terzieff)

Paru le 1er décembre 2002

Éditeur : Indigo et côté femmes

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Coplas

La vérité vraiment vraie
jamais ne se cache en l’obscurité,
elle se cache en la pleine clarté.

José Bergamín, « Coplas », Traduction de L.-F. Delisse, Revue Caravanes 8, Éditions Phébus, 2003.