Le Testament de la Licorne, précédé des Idoles

Auteur : Jean Hautepierre

Le Testament de la Licorne, précédé des Idoles

Le Testament de la licorne regroupe la grande majorité de l’oeuvre poétique de Jean Hautepierre, exclusion faite de ses pièces de théâtre et de son épopée Le Siège, déjà publiées par ailleurs. Les textes du Testament sont inédits pour la plupart d’entre eux ; leur composition, qui s’étale de 1987 à 2019, a suivi un rythme très variable, pour l’essentiel en fonction inverse de la composition par l’auteur de ses tragédies en vers, sur lesquelles a porté l’essentiel de son action depuis 2011. Jean Hautepierre aborde ici ces grands thèmes de la poésie que sont la mort, l’amour et la douleur, y joignant parfois l’occultisme et le fantastique. Quoi d’étonnant, puisqu’ils sont les grands thèmes de la vie même ? La fidélité de l’auteur au vers classique s’accompagne d’une rénovation de celui-ci qui va jusqu’à la proclamation d’une nouvelle catégorie de vers, les vers cataphractaires, longs et rythmés.
La présente édition portant sur les oeuvres poétiques complètes de l’auteur, elle se devait de comprendre un choix de ses poèmes de jeunesse, Les Idoles. L’auteur lui-même souligne que ces textes juvéniles ne sont pas sans défaut. Pourquoi les publier alors ? Parce que Les Idoles forment en quelque sorte un avant-propos à l’ensemble de son oeuvre poétique. La publication tardive de ces textes, composés entre 1982 et 1986, est aussi un salut du poète de 2020 à un jeune poète en devenir des années 1980.

Paru le 1er janvier 2020

Éditeur : Unicité.

Poème
de l’instant

Coplas

Il n’y a de chemins au ciel,
il n’y a de chemins en mer,
il n’y a de chemins sur terre
que pour seulement cheminer.

José Bergamín, « Coplas », Traduction de L.-F. Delisse, Revue Caravanes 8, Éditions Phébus, 2003.