Le Travail du Monde

Auteur : Jean-Louis Rambour

Le Travail du Monde

Peintures de Jean Morette

En décrivant le monde du travail au 20e siècle, Jean-Louis Rambour raconte en poète l’intemporalité du travail. Pierre Tréfois dit de ce recueil : « Quelle joie de se plonger dans cet univers du boulot, réputé apoétique, par la grâce de la plume de Jean-Louis Rambour, qui réalise là une performance : nous rappeler, en poète, que toute richesse émane du prolétariat, des savoirs et savoir-faire de la multitude ! Nous sommes aux antipodes du « réalisme socialiste », de ses louanges, de ses clichés - dans une empathie discrète, inattendue, imagée. »

En un moment de l’autre siècle, on ne travaille
qu’en chemise à carreaux, un tissu sur la peau
fait de coton mou. C’est ainsi vêtu qu’on peut
poser son oreille droite sur le cuir de la bête
juste à cet endroit appelé le trochanter
- et on admettra que c’est fou de lui avoir
donné ce nom : trochanter - comme si tirer
le lait de la vache imitait la position
qu’on avait pour écouter tout bas radio Londres,
la chemise à carreaux ouverte pour mieux y croire.

Paru le 21 octobre 2020

Éditeur : L’herbe qui tremble

Genre de la parution : Recueil

Support : Livre papier

Poème
de l’instant

Serge Sautreau

Rivière je vous prie

Loin, un instant, des rives, souvenons-nous, riverains des cours de porcelaine, souvenons-nous des loges de verre, entre flammes et idoles, où se pâmaient le mythe, la révolte, les tyrannies de la fin…

Loin, à l’instant, loin du poumon fertile, c’est l’origine qui appelle avec de longs herbiers ondulant sous la nacre, laissant apercevoir des sables habités, des galaxie solubles, des à-pics de massifs coulés s’engloutissant dans le vert sombre.

Pour invoquer. Pour éveiller le dieu. Pour ne jurer de rien. Pour accueillir. Rivière.

Serge Sautreau, Rivière je vous prie, Éditions l’Atelier le Ciel sur la Terre, 1997