Le Triomphe de l’amour de Geoffrey Hill

Traduit de l’anglais par René Gallet en collaboration avec Michael Edwards. Préface de Michael Edwards.
Édition bilingue

Geoffrey HILL
Considéré comme l’un des plus grands poètes anglais du 20e siècle, il s’est installé en 1989 aux États-Unis (Université de Boston). Sa création s’accompagne d’une réflexion sur l’homme, l’Histoire, la condition de la poésie. On peut lire en français Scènes avec arlequins et autres poèmes (La Différence, 1998), ainsi que des poèmes dans la revue Conférence.

René GALLET
A traduit G.M. Hopkins, Geoffrey Hill et a publié de nombreux ouvrages sur la littérature anglaise, dont, récemment, Romantisme et postromantisme de Wordsworth à Pater, L’Harmattan, 2004.

Michael EDWARDS
Professeur au Collège de France, critique et poète. Parmi ses ouvrages récents figurent Leçons de poésie (P.U.F., 2001), Un monde même et autre (Desclée de Brouwer, 2002).

Paru le 1er novembre 2006

Éditeur : Cheyne

Genre de la parution : Version bilingue

Poème
de l’instant

Carl Norac

Avant de tout dire

Toute la beauté du monde, je ne peux pas te la dire. Mais rien ne m’empêche d’un peu l’approcher avec toi.

Il y a de si grands murs qui cachent les jardins, des dépotoirs au bord des plages, des ghettos dans des îles, tant de blessures aux paysages.

Par bonheur, un peu de splendeur demeure alentour et le dire, même tout bas, par amour, c’est croire encore qu’un jour, nous irons la trouver, toute la beauté du monde.

Carl Norac, « Avant de tout dire », Le livre des beautés minuscules, Éditions Rue du Monde.