Le Vampire Actif

Courriel : levampireactif@free.fr

Collection poésie : Les échappées

Contact

Hêtre 3, 24 chemin de Charrière Blanche

69130

ECULLY

Brueghel en mes domaines, petites proses sur fond de lieux de Lionel Edouard Martin

1er septembre 2011

Brueghel en mes domaines, petites proses sur fond de lieux de Lionel Edouard Martin

Cent quarante proses poétiques pour rythmer pas à pas un itinéraire, explorer des domaines, des lieux essentiels où s’enracinent des méditations sur l’être de la poésie et de la création.
L’œil aux aguets, l’oreille tendue vers les accords du monde, Lionel-Édouard Martin approche, transforme et façonne les éléments, les rencontres et les aléas du quotidien dans une parole charnelle où s’incorporent la voix des origines et celle des mythes fondateurs de l’Humanité.
« Il n’est d’écriture que dans un ressenti (…)

Fers de Véronique Gentil

1er septembre 2011

Fers de Véronique Gentil

(postface de Lionel-Édouard Martin)
Véronique Gentil est née en 1959, dans le Rhône. Elle vit depuis trente ans dans la Vienne. Elle peint, elle écrit. Elle expose de temps à autre. Elle a publié aux éditions Pierre Mainard, Les Heures creuses (récit), Dépendances de l’ombre (poème), Coupes claires (poème), et Tout fait terre, livre de peinture accompagné de textes de Jean Rodier. Un catalogue, À l’écart, a vu le jour en 2007 lors d’une exposition à Nérac. En éprouvant la couleur, la matière, les mots, en (…)

Poème
de l’instant

Georges Didi-Huberman

Survivance des lucioles

Les lucioles, il ne tient qu’à nous de ne pas les voir disparaître. Or, nous devons pour cela, assumer nous-mêmes la liberté du mouvement, le retrait qui ne soit pas repli, la force diagonale, la faculté de faire apparaître des parcelles d’humanité, le désir indestructible. Nous devons donc nous-mêmes - en retrait du règne et de la gloire, dans la brèche ouverte entre le passé et le futur - devenir des lucioles et reformer par là une communauté du désir, une communauté de lueurs émises, de danses malgré tout, de pensée à transmettre. Dire oui dans la nuit traversée de lueurs, et ne pas se contenter de décrire le non de la lumière qui nous aveugle.

Georges Didi-Huberman, Survivance des lucioles, Éditions de Minuit, 2009.