Le bleu de Becker

Denis Arché

Le bleu de Becker

Cet ouvrage Le bleu de Becker de Denis Arché est le récit d’une enquête à la recherche de poètes qui n’ont peut-être jamais écrit leurs textes, sinon dans des carnets qui se sont effacés, ou clamés à voix haute en pleine montagne,

ou laissés sur un répondeur téléphonique, ou enterrés dans une tombe, ou enfermés dans des bouteilles de malbec pendues dans des arbres,

ou encore blanchis par le grand blanc de la guerre. L’auteur, en effet, aime la littérature et la poésie non-conformes, atypiques, quitte à ce qu’on se demande si cela existe.

En un certain sens, oui, car ces textes on les trouve dans le livre Il commence à faire froid.

Extraits : « En bas, dans le village, supposons une espèce de roi, un autre genre de pasteur mais qui, lui, parce qu’il était fort, barbu et vindicatif, désirait garder les hommes qui gardaient leurs troupeaux.

Supposons quelques hommes autour de lui, qui eux non plus ne voulaient rien faire d’autre que de se servir de leurs armes accrochées à leur ceinture.

Ils passaient par là, justement, près du berger. Ils prirent ses deux mains et l’imprimèrent dans l’argile. Ce fut la première feuille d’impôt. La première page écrite.

Ainsi le calcul, c’est-à-dire la cruauté, ou la guerre, a décidé de l’écriture. »

Paru le 1er janvier 2022

Éditeur : Éditions Totem

Poème
de l’instant

Gardez-les pour l’amour

Gardez-les pour l’amour
ces poèmes ces murmures
ils sont faim souveraine
contre l’usure du monde et des mots
ils sont l’humus des mémoires et des gestes
et le brûlé des choses

Jean Royer, 1938-2019.