Le bord de l’eau

Contact

33360

Latresne

<i>Pour l'amour d'une langue</i>

1er janvier 2008

Pour l’amour d’une langue

Lettre ouverte d’une immigrée "intégrée" au Président de la République et aux Français.

Poème
de l’instant

Anise Koltz

Le porteur d’ombre

Et si mon poème n’était qu’un visa
pour un pays lointain
une facture impayée
un compte à découvert

Anise Koltz, Le porteur d’ombre, Éditions Phi, 2001.