Le corsaire

de Lord Byron

Le corsaire

Édition et traduction de l’anglais par Jean Pavans
Édition bilingue

Cette édition éclaire d’un jour nouveau la poésie de Lord Byron (1788-1824), et plus particulièrement son rapport à l’Orient. Elle rassemble quatre œuvres en vers (trois poèmes narratifs : Le Corsaire, Le Giaour, Mazeppa ; et une ode : Oraison vénitienne).
L’aspect novateur du projet consiste à proposer une traduction neuve qui ne privilégie pas le respect contraignant de la métrique aux dépens du rythme et du sens. La forme est donc versifiée mais garde une certaine liberté : ces poèmes orientaux sont des récits d’action et de superbes romans d’aventure, et il était essentiel d’en préserver l’élan.
Par leur influence sur de nombreux artistes (Hugo, Pouchkine, Tchaïkovski, Liszt, Delacroix… ), leur beauté et leur modernité, ces quatre œuvres orientales constituent une référence incontournable, et il est important de les rendre à nouveau accessibles au public curieux des œuvres fondatrices de la poésie européenne.

Paru le 25 avril 2019

Éditeur : Gallimard

Poème
de l’instant

Louis Aragon

L’amour qui n’est pas un mot

Ma vie en vérité commence
Le jour que je t’ai rencontrée
Toi dont les bras ont su barrer
Sa route atroce à ma démence
Et qui m’as montré la contrée
Que la bonté seule ensemence

Tu vins au cœur du désarroi
Pour chasser les mauvaises fièvres
Et j’ai flambé comme un genièvre
À la Noël entre tes doigts
Je suis né vraiment de ta lèvre
Ma vie est à partir de toi

Louis Aragon, « L’amour qui n’est pas un mot », Le roman inachevé, Éditions Gallimard.