Le désespoir n’existe pas

Auteur : Zéno Bianu

Le désespoir n'existe pas

« La poésie n’aurait-elle plus rien à nous dire ?

Ne serait-elle plus le lieu privilégié des interrogations humaines ?
D’Infiniment proche au Désespoir n’existe pas, dix ans ont passé.

Dix ans en prise avec le balancier de la vie.

Dix ans d’écriture.

Des poèmes de bord, comme autant de témoignages d’amitié, d’amour, d’admiration, de deuil.

Des poèmes animés par un pari farouche : transformer le pire en force d’ascension.

Des poèmes pour reprendre souffle et tenir parole.

Des poèmes pour ouvrir un espace aimanté, irriguer le réel dans une époque vouée à l’hypnose.

Transmettre quelque chose d’irremplaçable : une présence ardente au monde, une subversion féerique.

La poésie – ou la riposte de l’émerveillement. »

Zéno Bianu

Collection Blanche, Éditions Gallimard. Parution : 09-11-2010

Paru le 1er novembre 2010

Éditeur : Gallimard

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Valère Novarina

Chronophobie

Ici-bas dans la tourmente, il danse
Écoutez mes aïeux :
Je danse à la gueule de dieu

Traçant une ligne invisible
Entre n’être et naître pas
Entre naître et n’être pas
J’ai vécu vaille que vaille
Tout au fond d’l’univers
Le réel m’a pris en tenaille
Je danse à cœur ouvert

Le jour venu, mon âme d’animal
Si vous la trouvez en moi
Portez-la dans le sein d’Abraham !

Mai 2019, Valère Novarina, extrait de Chronophobie, poème inédit confié au Printemps des Poètes pour la 11e édition du Prix Andrée Chedid du Poème Chanté.