Le grand livre des entorses de Carle Coppens

Avec ce nouveau livre, Carle Coppens poursuit la démarche entreprise dans Poèmes contre la montre. Alors que ce dernier articulait son propos sur un calque du langage publicitaire, Le grand livre des entorses mime le langage des guides en tous genres. On retrouve cette poésie ludique, ce langage inspiré de la réalité où la voix singulière de l’auteur s’affirme parmi les voix nouvelles de la poésie québécoise. Le ton satirique de ces poèmes révèle une langue qui dévoile et exacerbe les lieux communs, qui s’inscrit d’emblée comme une critique ironique du monde auquel chacun est quotidiennement confronté.
152 p.
24,95$
ISBN 2-89018-482-X

Paru le 1er décembre 2002

Éditeur : Le Noroît

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

L’ARDEUR COSMIQUE

L’Ordre et la Vérité sont nés
de l’Ardeur qui s’allume.
De là est née la Nuit.
De là l’Océan et ses ondes.

De l’Océan avec ses ondes
naquit l’Année,
qui répartit jours et nuits,
régissant tout ce qui cligne des yeux.

Rig-Véda, « L’ARDEUR COSMIQUE », traduit du sanskrit par Louis Renou, Du feu au cœur du vent, Trésor de la poésie indienne, Édition de Zéno Bianu, Poésie/Gallimard, 2020.