Le (je) de Léna

Auteur : Carole Darricarrère

<i>Le (je) de Léna</i>

Le (Je) de Léna est le portrait d’une silhouette filante au profil fuyant, femme-poème dont les multiples disparitions obsèdent le livre.
L’homme et le texte sont de la même façon victimes de leurs propres chimères, prisonniers de leurs limites, et impuissants à apprivoiser l’énigme qui fonde leur existence. Cette énigme est pour l’homme son féminin tutélaire, pour la littérature, la source qui l’alimente, et pour l’être, modelé dans l’argile de son enveloppe charnelle, son reflet lumineux.
C’est au sein de cette errance que le livre conduit cette triple quête : sensuelle, poétique, et spirituelle. Trois facettes croisées d’une seule et même note obstinément tenue.

Paru le 1er novembre 2004

Éditeur : Melville éditions/ Editions Léo Scheer

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Tchernobyl, récits

J’ai ramassé, dans les environs du réacteur, une pierre que j’ai longtemps eue posée sur la bibliothèque, je la regardais, parfois aussi je la prenais dans mes mains. Un ami qui passait chez moi et a appris d’où elle venait l’a jetée par la fenêtre.

Ingrid Storholmen, Tchernobyl, récits,Traduit du norvégien par Aude Pasquier, Éditions LansKine, 2019.