Le (je) de Léna

Auteur : Carole Darricarrère

<i>Le (je) de Léna</i>

Le (Je) de Léna est le portrait d’une silhouette filante au profil fuyant, femme-poème dont les multiples disparitions obsèdent le livre.
L’homme et le texte sont de la même façon victimes de leurs propres chimères, prisonniers de leurs limites, et impuissants à apprivoiser l’énigme qui fonde leur existence. Cette énigme est pour l’homme son féminin tutélaire, pour la littérature, la source qui l’alimente, et pour l’être, modelé dans l’argile de son enveloppe charnelle, son reflet lumineux.
C’est au sein de cette errance que le livre conduit cette triple quête : sensuelle, poétique, et spirituelle. Trois facettes croisées d’une seule et même note obstinément tenue.

Paru le 1er novembre 2004

Éditeur : Melville éditions/ Editions Léo Scheer

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Carl Norac

Avant de tout dire

Toute la beauté du monde, je ne peux pas te la dire. Mais rien ne m’empêche d’un peu l’approcher avec toi.

Il y a de si grands murs qui cachent les jardins, des dépotoirs au bord des plages, des ghettos dans des îles, tant de blessures aux paysages.

Par bonheur, un peu de splendeur demeure alentour et le dire, même tout bas, par amour, c’est croire encore qu’un jour, nous irons la trouver, toute la beauté du monde.

Carl Norac, « Avant de tout dire », Le livre des beautés minuscules, Éditions Rue du Monde.