Le livre de signes et d’ombres

Auteur : Linda Maria Baros

Le livre de signes et d'ombres

Prix de la Vocation 2004.

Extrait

"Toutes ces choses peuvent et ne peuvent êtres vues.
Puisque, entre ce qui se voit
et ce qui ne se voit pas,
il y a le grand livre de signes,
de marches et de barrières.
Réunies, ses lignes de forces tiennent
d’un ancien art de l’immortalité.
On dit que celui qui le lit, peut déchiffrer les signes.

C’est alors que vient un petit fonctionnaire
- un parmi ceux qui s’affairent sous terre -
et lève lentement, lentement, la barrière.

Linda Maria Baros.

Né en 1981 à Bucarest.
Bilingue, elle a traduit une vingtaine de livres en roumain et en français et, en 2002, elle est devenue membre de l’Union des Ecrivains de Roumanie. Linda Maria Baros a déjà publié en Roumanie du théâtre et de la poésie. Elle a reçu Les plumes de l’Axe (France, 2002) et le grand prix de l’Académie Internationale Mihal Eminescu (Roumanie, 2002).

Ecrit en français, "Le livre de signes et d’ombres"’ est son premier recueil de poèmes publié en France.

Paru le 1er décembre 2004

Éditeur : Cheyne

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Lorand Gaspar

Approche de la parole

Le poème n’est pas une réponse à une interrogation de l’homme ou du monde. Il ne fait que creuser, aggraver le questionnement. Le moment le plus exigeant de la poésie est peut-être celui où le mouvement (il faudrait dire la trame énergétique) de la question est tel - par sa radicalité, sa nudité, sa qualité d’irréparable - qu’aucune réponse n’est attendue plutôt, toutes révèlent leur silence. La brèche ouverte par ce geste efface les formulations. Les valeurs séparées, dûment cataloguées, qui créent le va-et-vient entre rives opposées sont, pour un instant de lucidité, prises dans l’élan du fleuve. De cette parole qui renvoie à ce qui la brûle, la bouche perdue à jamais.

Approche de la parole,
Éditions Gallimard, 1978.