Le maki mococo

Le maki mococo

Voici le cinquième document d’une collection intitulée Des Lecteurs à l’œuvre. Un film, de courte durée, montre des enfants aux prises avec une œuvre littéraire volontairement trouble, une obscurité qui les incite à interroger leur propre lecture tout en soupçonnant le projet de l’auteur. Invité à commenter son propre cheminement, l’auteur dialogue avec ses lecteurs en cours de réception. La lecture est ainsi montrée comme une relation tripartite : entre un auteur, un livre et des lecteurs. Pour autant, les enfants ne sont pas livrés à eux-mêmes mais guidés par un dispositif précis et adaptable. Dans ce document, l’œuvre choisie est un poème de Jacques Roubaud (Le Maki Mococo extrait de Les animaux de personne, Seghers, 2004). Des élèves de GS, CE1 et CM2 d’un espace lecture (accueillis hors du temps scolaire dans les écoles Jean Bouton / Diderot, Paris 12è) interprètent cette œuvre. Jacques Roubaud nous a fait l’honneur d’accepter de participer à ce film.

Paru le 1er septembre 2012

Éditeur : Association française pour la lecture

Genre de la parution : DVD

Poème
de l’instant

Valère Novarina

Chronophobie

Ici-bas dans la tourmente, il danse
Écoutez mes aïeux :
Je danse à la gueule de dieu

Traçant une ligne invisible
Entre n’être et naître pas
Entre naître et n’être pas
J’ai vécu vaille que vaille
Tout au fond d’l’univers
Le réel m’a pris en tenaille
Je danse à cœur ouvert

Le jour venu, mon âme d’animal
Si vous la trouvez en moi
Portez-la dans le sein d’Abraham !

Mai 2019, Valère Novarina, extrait de Chronophobie, poème inédit confié au Printemps des Poètes pour la 11e édition du Prix Andrée Chedid du Poème Chanté.