Le miel de L’ours

Qu’est-ce que Le Miel de l’Ours ?
Le Miel de l’Ours est une petite maison d’éditions genevoise,
fondée en 2004, spécialisée en poésie, qui propose des ouvrages
bon marché & de qualité.
Les écrivains reconnus et inconnus sont mélangés.
Notre désir est d’offrir la possibilité à de nouveaux auteurs
de publier leur premier recueil.
Particularité : chaque exemplaire est numéroté et signé à la main.
Nous tentons de réunir des poètes de toute la Suisse romande,
comme Georges Haldas, Jacques Chessex, Jacques Roman,
Vahé Godel, Sylviane Dupuis…
voire Jean-Michel Olivier, le romancier Prix Interallié !
Nous traversons aussi les frontières : Joël Bastard et Charles Juliet,
deux écrivains français renommés, nous ont rejoint en 2009 et 2010.
Intéressés par l’ouverture aux différences, nos publications 2012
tournent autour de la diversité :
• rassemblement de poètes, collectif
(4 4 3 3 : Anthologie du sonnet romand contemporain)
• mélange des langues et hommage aux laissers-pour-compte
européens, Staratis Pascalis & Rolf Doppenberg
(Garrigue urbaine)
• ainsi qu’un poète émergent, Sylvain Thévoz
(Les sanglots du sanglier).

Contact

S- 1218

Grand-Saconnex Suisse

4433 anthologie du sonnet romand contemporain

1er septembre 2012

4433 anthologie du sonnet romand contemporain

44 auteurs romands conjuguent leurs voix pour une anthologie.
Parmi eux : Alexandre Voisard, Mousse Boulanger, Pierre Voélin, Vahé Godel, Claire Genoux, Claude Darbellay, François Debluë, Claire Krähenbühl, Jean-Michel Olivier, Eliane Vernay, …

Courroies Arrobas Frontières de Sylvain Thévoz et Patrice Duret

1er octobre 2010

Courroies Arrobas Frontières de Sylvain Thévoz et Patrice Duret

Collection Les Cahiers poétiques n°19
872 mètres passer le col
Derrière la carrière de craie
La vielle
Aucun renard dans la nuit
Lueurs électriques orangées
L’effroi les oiseaux l’effroi
La décharge de pierres

Poème
de l’instant

Carl Norac

Avant de tout dire

Toute la beauté du monde, je ne peux pas te la dire. Mais rien ne m’empêche d’un peu l’approcher avec toi.

Il y a de si grands murs qui cachent les jardins, des dépotoirs au bord des plages, des ghettos dans des îles, tant de blessures aux paysages.

Par bonheur, un peu de splendeur demeure alentour et le dire, même tout bas, par amour, c’est croire encore qu’un jour, nous irons la trouver, toute la beauté du monde.

Carl Norac, « Avant de tout dire », Le livre des beautés minuscules, Éditions Rue du Monde.