Le monde, les réfugiés et la mer

Le monde, les réfugiés et la mer

(Anthologie poétique)

Ce recueil fait suite à un appel à écriture lancé à l’été 2015, avec le Ministère Universel des Poésiens (collectif international de po-éthique)
*
Aujourd’hui j’ai rêvé
Que le port du sourire partagé,
Que le port de l’accueil,
Était autorisé, encouragé, à toute heure,
En dehors même des heures de service.
Il s’agit bien sûr
Du port du sourire fraternel
Qui vient du plus profond de soi,
Pas du smiley automatique.
Aujourd’hui je suis devenu
Citoyen d’autrui.
Bienvenue à toi,
Autre moi-même
Que tu sois venu de la terre ou de la mer !
Que tu sois binational, trinational, multinational
Tu seras toujours aux couleurs du monde, mon frère.
(J. F.)

Paru le 1er février 2016

Éditeur : Corps puce

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Valère Novarina

Chronophobie

Ici-bas dans la tourmente, il danse
Écoutez mes aïeux :
Je danse à la gueule de dieu

Traçant une ligne invisible
Entre n’être et naître pas
Entre naître et n’être pas
J’ai vécu vaille que vaille
Tout au fond d’l’univers
Le réel m’a pris en tenaille
Je danse à cœur ouvert

Le jour venu, mon âme d’animal
Si vous la trouvez en moi
Portez-la dans le sein d’Abraham !

Mai 2019, Valère Novarina, extrait de Chronophobie, poème inédit confié au Printemps des Poètes pour la 11e édition du Prix Andrée Chedid du Poème Chanté.