Le mot Orage

Auteur : Constance Chlore

Le mot Orage

Que restera-t-il de la foudre et de l’orage ? Des éclairs amoureux ? La cendre des villes ? Des gestes de pluie ? Que ce qui doit tomber tombe. C’est avec le feu dans la langue que Constance Chlore écrit nos tremblements, l’errance, la violence faite aux hommes, notre relation aux vivants. Poèmes courts, poèmes longs cherchent au rythme des battements d’ailes un espace plus large. Loin des gouttes de néant. Le feu est dans la phrase et éveille nos sens ; les vents arrivent, nous soulèvent. L’œil vient aux fleurs ; le vol des oiseaux n’est jamais loin. Aimer ressemble à une aile.

Paru le 1er mars 2022

Éditeur : L’herbe qui tremble

Poème
de l’instant

Jean-Pierre Siméon

À l’intérieur de la nuit

Il y a
La nuit paradoxale
Que le soleil
En plein été
En plein midi
Impose
À nos yeux

Nuit de sauvegarde

Jean-Pierre Siméon, À l’intérieur de la nuit , Cheyne éditeur, 2021.