Le mur

Christian Viguié

Au devant d’eux
il s’envola des oiseaux
pour les vagues du ciel

Il n’y avait pas la mer
mais le reflet du soleil
sur les coquillages rouges
d’un mur.

 *

Quelquefois contre le mur
une main d’enfant dépassait
comme une étoile

et ce n’était pas par hasard
que le jour s’éclairait.

 *

Il y avait de la lumière
dans le bec du merle
Il y avait du vent
simplement pour l’hommage.

Poème
de l’instant

Charles Cros

Sonnet

Moi, je vis la vie à côté,
Pleurant alors que c’est la fête.
Les gens disent : « Comme il est bête ! »
En somme, je suis mal côté.

J’allume du feu dans l’été,
Dans l’usine je suis poète ;
Pour les pitres je fais la quête.
Qu’importe ! J’aime la beauté.

Beauté des pays et des femmes,
Beauté des vers, beauté des flammes,
Beauté du bien, beauté du mal.

J’ai trop étudié les choses ;
Le temps marche d’un pas normal ;
Des roses, des roses, des roses !

Charles Cros, « Sonnet », Le Collier de griffes.