Le pacifiste libertaire de Mouloudji

Le pacifiste libertaire de Mouloudji

1 Le déserteur
2 Un jour tu verras
3 Comme un p’tit coquelicot
4 Si tu t’imagines
5 La Complainte de la butte
6 Mon pot’ le gitan
7 Rue de Lappe
8 Le temps des cerises
9 Le mal de Paris
10 La Complainte des infidèles
11 Des filles il en pleut
12 Les plaisirs sont doux
13 Chanson de Tessa
14 Je suis amoureux
16 Paris a le cœur tendre
17 Cœur de Rubis
18 Amours mortes
19 Mon ami Jules
20 Les feux de l’été
21 Il faut avoir connu
22 À dix-sept ans
23 Et que tournent les années
24 Si Tu Cherches ta Jeunesse
25 Le Lézard

CD 2

1 Les petits pavés
2 Elle tourne… la terre
3 Rue de Crimée
4 Le Légionnaire
5 Petite fleur
6 La Complainte de Mackie
7 Le joueur de Monte-Carlo
8 Cache-Cache
9 La jeune fille à La frange
10 Le Cirque
11 Il suffit d’un baiser
12 Valse Jaune
13 J’suis Snob
14 Cinématographe
15 Eugenie les larmes aux yeux
16 Complainte du chanteur des rues
17 Chanson très bêtes
18 Qu’est-ce que tu crois ?
19 Time is money
20 Les bruits de la nuit
21 On m’a donné une âme
22 Ballade En si bémol
23 Je crois en toi
24 Barbara
25 Belle enfant

CD 3

1 Elle s’appelait Marie
2 Et pourtant… moi je l’ai vu (le diable)
3 Saint Paul de Vence
4 La chanson du Potier
5 La Complainte de Paris
6 Le Piano de La Plage
7 Le Rhône qui ronronne
8 J’ai perdu ma veste
9 En Tournée
10 Pauvre Georges-André
11 Les Corbeaux
12 Méfiez-vous Fillettes
13 Les enfants de L’automne
14 Ciel et Terre
15 En dormant
16 Va vivre ta vie
17 Les jours perdus
18 Les Enchainés
19 Moi J’aime les femmes fatales
20 Chanson pour L’auvergnat
21 On m’a dit
22 Si tu m’aimais
23 Province Blues
24 Z’yeux Bleus
25 Y’a pas de quoi

Paru le 1er septembre 2016

Éditeur : EPM

Genre de la parution : CD

Poème
de l’instant

Charles Baudelaire

Hymne à la beauté

L’éphémère ébloui vole vers toi, chandelle,
Crépite, flambe et dit : Bénissons ce flambeau !
L’amoureux pantelant incliné sur sa belle
A l’air d’un moribond caressant son tombeau.

Que tu viennes du ciel ou de l’enfer, qu’importe,
Ô Beauté ! monstre énorme, effrayant, ingénu !
Si ton œil, ton souris, ton pied, m’ouvrent la porte
D’un Infini que j’aime et n’ai jamais connu ?

Charles Baudelaire, 1821-1867, « Hymne à la beauté », Les Fleurs du mal , 1857.