Le phare du Cousseix

Contact

Fin de saison

15 janvier 2017

Fin de saison

n’envisage
rien
parce que rien
c’est nécessairement
ce qui va arriver

Papiers retrouvés

1er juin 2016

Papiers retrouvés

j’ai entendu leurs voix
Les morts ne s’occupent pas des vivants

Au célibataire, retour des champs

1er novembre 2015

Au célibataire, retour des champs

ce pan de roche noire où dansent
dit-on, certaines nuits,
des squelettes de marins perdus.

Poème
de l’instant

La colline que nous gravissons

Mais soudain, l’aube nous appartient.
Sans savoir à quoi cela tient, nous agissons.
Sans savoir à quoi cela tient, nous avons
tenu bon,
Témoins d’une nation non pas brisée,
mais simplement inachevée.

Amanda Gorman, La colline que nous gravissons , Traduit de l’anglais (États-Unis) par Lous and the Yakuza, Éditions Fayard, 2021.