Le planteur de virgules Marie Ketline Adodo et Isabelle Normand

Le planteur de virgules Marie Ketline Adodo et Isabelle Normand

La poésie comme un scalpel ou un coupe-coupe, comme un outil pour travailler cette matière si particulière de la langue et des mots.
N’importe quelle langue, n’importe quels mots. Elle laboure et elle ensemence. Elle sculpte et elle dessine. Elle exalte et recrée la gamme infinie des sons, des images et des rythmes. Par le côté ludique de cette approche, la poésie devient un sarcloir au service de l’apprivoisement de la langue et un déclencheur d’apprentissage.
Ce guide est destiné à tous ceux que l’aventure poétique intéresse.
Il servira aux poètes, aux animateurs d’ateliers d’écriture et aux enseignants de toute la francophonie. Il intéressera tous ceux qui cherchent des pistes pour s’aventurer dans ces contrées à explorer. Il donnera l’envie d’écrire et des moyens pour y parvenir.
« […] C’est ce qui donne à cet essai plein d’avenir et d’une réelle fraîcheur qui l’éloigne des théories pesantes et empesées, ou au contraire friables et poussiéreuses, qui encombrent les vitrines.
Ce livre est appelé à solliciter l’attention des linguistes, des enseignants, de tout neuropsychologue et même des philosophes. Mais il interpellera aussi poètes et sociologues. »
Jean Métellus

Paru le 1er avril 2007

Éditeur : Le Castor Astral

Genre de la parution : Essai

Poème
de l’instant

Louis Aragon

L’amour qui n’est pas un mot

Ma vie en vérité commence
Le jour que je t’ai rencontrée
Toi dont les bras ont su barrer
Sa route atroce à ma démence
Et qui m’as montré la contrée
Que la bonté seule ensemence

Tu vins au cœur du désarroi
Pour chasser les mauvaises fièvres
Et j’ai flambé comme un genièvre
À la Noël entre tes doigts
Je suis né vraiment de ta lèvre
Ma vie est à partir de toi

Louis Aragon, « L’amour qui n’est pas un mot », Le roman inachevé, Éditions Gallimard.