Le quartanier

Contact

4418 rue Messier

H2H 2H9

Montréal (Québec)

Pft ! de Daniel Pozner

1er janvier 2010

Pft ! de Daniel Pozner

Ils passent dans la rue. Pft ! Ombres déjà, bambins encore. Entre les gouttes ? Pft ! Chaque vers est une flèche. Tirez ! Tirez ! La pointe aiguë — c’est-à-dire insolente, c’est-à-dire dans l’œil, c’est-à-dire intime. Pft ! Chacun dans la main un polyèdre inattendu : aucun n’est semblable, tous ont une forme, la leur. De la couleur, pour mieux comprendre, pour se perdre. Pft ! Histoires impromptues, (im)personnelles, prochelointaines. — D. P.
Né en 1971, Daniel Pozner vit à Paris. Il a publié plusieurs (…)

Le spectre des armatures de Pierre Ménard

1er juin 2007

Le spectre des armatures de Pierre Ménard

"C’est une question de tour de main. Je ne peux pas m’empêcher de venir ici, d’aller là, j’ai oublié d’ailleurs le froid et l’humidité ces dernières semaines. Je parle comme une paysanne qui est sombre, duveteuse, tachetée, striée d’or. Comme une aile de papillon.Je sais ce que vous voulez dire. Il n’y a que cela…"

Poème
de l’instant

Lorand Gaspar

Approche de la parole

Le poème n’est pas une réponse à une interrogation de l’homme ou du monde. Il ne fait que creuser, aggraver le questionnement. Le moment le plus exigeant de la poésie est peut-être celui où le mouvement (il faudrait dire la trame énergétique) de la question est tel - par sa radicalité, sa nudité, sa qualité d’irréparable - qu’aucune réponse n’est attendue plutôt, toutes révèlent leur silence. La brèche ouverte par ce geste efface les formulations. Les valeurs séparées, dûment cataloguées, qui créent le va-et-vient entre rives opposées sont, pour un instant de lucidité, prises dans l’élan du fleuve. De cette parole qui renvoie à ce qui la brûle, la bouche perdue à jamais.

Approche de la parole,
Éditions Gallimard, 1978.