Le ravissement de la marche

Auteur : Anne-Lise Blanchard

Le ravissement de la marche

Si le poème est l’expression d’une présence au inonde particulière, le haïku en serait la quintessence par son expérience condensée, sa contraction de l’instant. Sa brièveté, proche du silence, capable dans son dépouillement de saisir une « entièreté », fait du haïku le compagnon idéal des marcheurs. Aussi fugace et fulgurant qu’un émerveillement, il se rumine en contemplant d autres ruminants, jusqu’à atteindre l’extrême justesse.

Paru le 8 juillet 2021

Éditeur : Atelier du grand Tétras

Genre de la parution : Recueil

Support : Livre papier

Poème
de l’instant

Lettre à Louise Colet

22 août 1853,

Toi, je t’aime comme je n’ai jamais aimé et comme je n’aimerai pas. Tu es et resteras seule, et sans comparaison avec nulle autre. C’est quelque chose de mélangé et de profond, quelque chose qui me tient par tous les bouts, qui flatte tous mes appétits et caresse toutes mes vanités.

Gustave Flaubert, 1821-1880, Lettre à Louise Colet.