Le rayonnement des corps noirs de Kim Doré

Le rayonnement des corps noirs de Kim Doré

Prix Emile-Nelligan 2004

"Il existe une science de la douleur
dis-tu au moment où j’allume les livres
quelque chose de sombre et la glace
de tous les concepts un seul amour
enroulé vers toi un dernier ventre
pour les mots interdits ne dors pas
j’ai besoin que tu mentes encore."

Kim Doré
Agée de 25 ans, détentrice d’une maîtrise en études littéraires portant sur les rapports entre la science et la littérature.
Auteur de La dérive des méduses, 1999

Paru le 1er janvier 2004

Éditeur : Poètes de Brousse

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Marceline Desbordes-Valmore

« Les roses de Saadi »

J’ai voulu, ce matin, te rapporter des roses ;
Mais j’en avais tant pris dans mes ceintures closes
Que les nœuds trop serrés n’ont pu les contenir.

Les nœuds ont éclaté. Les roses envolées
Dans le vent, à la mer s’en sont toutes allées.
Elles ont suivi l’eau pour ne plus revenir ;

La vague en a paru rouge et comme enflammée :
Ce soir, ma robe encore en est tout embaumée…
Respires-en sur moi l’odorant souvenir.

Marceline Desbordes-Valmore, « Les roses de Saadi », Poésies de 1830.