Le sens de la visite de Karel Logist

C’est chaque fois plus dur
plus acéré plus noir
ça court de jour en jour à
rebours de l’espoir
ça vous écrase un homme
ça grince, ça patine
ça racle, ça cramponne
moi je reste à ma place
je tiens bon, je m’agrippe
je m’accroche, je grimace
je plaide, je ploie, je pleure
je tiens le coup, je mords
sur ma chique je m’applique
à voir plus loin plus clair
à la vie à la mort
je pourrais lâcher pied
reprendre le collier
mais je n’ai pas la force
de faire demi-tour
Tu veux qu’on échange, tu veux ?
Tu veux ? Tu la veux ? Viens la prendre
ma place au soleil comme tu dis
Tu veux ma place ? Prends-la toute
mais balaye mes traces
lâches et lasses parts d’ombre
sur les vitres du jour.

Paru le 1er janvier 2008

Éditeur : La Différence

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Nicolas de Bonneville

Hymne de résurrection

De ton antique existence
N’as-tu pas un souvenir ?
Mon cœur chérit l’espérance
D’un éternel avenir !
Mourir ? Dormir !
La mort n’est point ce qu’on pense,
On s’en va pour revenir.

Nicolas de Bonneville, 1760-1828, « Hymne de résurrection ».