Lecture inaugurale - Comédie-Française

PRINTEMPS DES POÈTES / 20 ANS / LA BEAUTÉ

Pour la première journée de ses 20 ans, le Printemps des Poètes retrouve la Comédie-Française au Théâtre du Vieux-Colombier : samedi 9 mars dès 11 heures. Une matinée poétique en compagnie des comédiens de la Troupe Cécile Brune, Sylvia Bergé et Serge Bagdassarian qui liront des extraits de La Beauté – Éphéméride poétique pour chanter la vie (Éditions Bruno Doucey) et de Pour avoir vu un soir la beauté passer (Éditions Le Castor Astral) et avec la complicité du poète Jacques Rebotier, qui clôturera cette matinée placée sous le signe de La Beauté avec sa Litanie du chercheur de beauté , extraite de Litaniques paru en L’arbalète/Gallimard .











Informations pratiques
9 mars 2019 - 11h
Au Théâtre du Vieux-Colombier - 21 Rue du Vieux Colombier, 75006 Paris

Gratuit sur réservation : cliquez ici .


Crédits photographiques : © Stéphane Lavoué

Poème
de l’instant

Lorand Gaspar

Approche de la parole

Le poème n’est pas une réponse à une interrogation de l’homme ou du monde. Il ne fait que creuser, aggraver le questionnement. Le moment le plus exigeant de la poésie est peut-être celui où le mouvement (il faudrait dire la trame énergétique) de la question est tel - par sa radicalité, sa nudité, sa qualité d’irréparable - qu’aucune réponse n’est attendue plutôt, toutes révèlent leur silence. La brèche ouverte par ce geste efface les formulations. Les valeurs séparées, dûment cataloguées, qui créent le va-et-vient entre rives opposées sont, pour un instant de lucidité, prises dans l’élan du fleuve. De cette parole qui renvoie à ce qui la brûle, la bouche perdue à jamais.

Approche de la parole,
Éditions Gallimard, 1978.