Les 400 coups

Histoire du monde

1er avril 2010

Histoire du monde

Au commencement je tournais déjà
plus fort que ma joie et mes premières couleurs
palpitaient entre les lèvres du soleil…
Le vide m’entourait. Je flottais dans l’espace
et j’étais sans défense.
Météorites et comètes me frappaient
dans de gigantesques gerbes de lumière…
Pour me protéger, j’inventai alors l’air et l’eau…
Je préparais sur mes palettes des bleus inconnus,
des verts enchanteurs, des rouges mystérieux.
Ainsi parle la Terre. Elle se raconte et parle de la naissance des hommes et de son amour (…)

Poème
de l’instant

Serge Sautreau

Rivière je vous prie

Loin, un instant, des rives, souvenons-nous, riverains des cours de porcelaine, souvenons-nous des loges de verre, entre flammes et idoles, où se pâmaient le mythe, la révolte, les tyrannies de la fin…

Loin, à l’instant, loin du poumon fertile, c’est l’origine qui appelle avec de longs herbiers ondulant sous la nacre, laissant apercevoir des sables habités, des galaxie solubles, des à-pics de massifs coulés s’engloutissant dans le vert sombre.

Pour invoquer. Pour éveiller le dieu. Pour ne jurer de rien. Pour accueillir. Rivière.

Serge Sautreau, Rivière je vous prie, Éditions l’Atelier le Ciel sur la Terre, 1997