« Les Animaux malades de la peste »


Fable de Jean de la Fontaine par Marina Hands de la Comédie-Française
Avec la participation amicale de Miki
Cloître Benoît XII / Palais des Papes
Un court métrage de Priscilla Telmon et Mathieu Moon Saura


Remerciements

Cécile Helle - Marianne Robert - Bruno Portet - Lise Chiaruttini

Arnaud Pignol - Dominique Mejean - Jean-Christophe Guisset - Stéphane Girard





Nos Partenaires :

























Poème
de l’instant

Lettres à Sophie Volland

10 juillet 1759,

J’écris sans voir. Je suis venu ; je voulais vous baiser la main et m’en retourner. Je m’en retournerai sans cette récompense ; mais ne serai-je pas assez récompensé si je vous ai montré combien je vous aime ? Il est neuf heures, je vous écris que je vous aime. Je veux du moins vous l’écrire ; mais je ne sais si la plume se prête à mon désir. Ne viendrez-vous point pour que je vous le dise et que je m’enfuie ?

Adieu, ma Sophie, bonsoir ; votre cœur ne vous dit donc pas que je suis ici ? Voilà la première fois que j’écris dans les ténèbres : cette situation devrait m’inspirer des choses bien tendres. Je n’en éprouve qu’une : je ne saurais sortir d’ici. L’espoir de vous voir un moment m’y retient, et j’y continue de vous parler, sans savoir si j’y forme des caractères. Partout où il n’y aura rien, lisez que je vous aime.

Denis Diderot, Lettres à Sophie Volland.