Les Carnets du Dessert de Lune

Contact

67 rue de Venise

1050 -B-

Bruxelles

Ellis Island's dreams

1er janvier 2007

Ellis Island’s dreams

En couverture : Roudneff

Fragilités de Marcella

1er septembre 2004

Fragilités de Marcella

avec une illustration couleur en couverture de stéphanie tréma
22 pages. Format 14,8 x 17 cm
Marcella est née le 27 juin 1964. Elle vit à au Perreux-sur-Marne dans le Val de Marne. Ses poèmes naviguent dans de nombreuses revues de poésie.
En collaboration avec stéphanie tréma, sous le nom de « unes à unes », elle expose sa « poésie solide » à la galerie parisienne « Edgar le marchand d’art » ainsi que dans différents lieux publics.
Stéphanie Tréma est née le 28 septembre 1967. Elle vit à Saint-Mandé dans (…)

La Femme Épiphyte de  Ghislaine Fendler

1er septembre 2004

La Femme Épiphyte de Ghislaine Fendler

Collection Dessert à l’Italienne
Format : 9 x 21 cm. 28 pages sur papier Cyclus 115 gr., accompagné d’une photographie originale. Sous une couverture découpée sur papier Vergé 250 gr. ISBN 2-930235-50.0.
Prix de vente : 5,20 €.
Ghislaine Fendler est née en Algérie. Après avoir vécu plusieurs années au Maroc, elle vit aujourd’hui dans la région de Poitiers.
Ses poèmes ont été publiés dans diverses revues littéraires en France et en (…)

<i>Carnets de petits bleus à l’âme</i>

1er septembre 2004

Carnets de petits bleus à l’âme

Illustration : Dany Lecuyer Collection Hors Collection
Format : 14,8 x 17 cm. 38 pages sur papier Cyclus 115 gr., accompagné d’une illustration couleur en couverture. Sur papier Lin Eco 250 gr. ISBN 2-930235-49-7.
Prix de vente : 10,20 €.
Chantal Couliou est née le 12 mai 1961 à Vannes. Mariée et mère de deux enfants, elle est institutrice. Auteure de plusieurs recueils de poésie et de livres pour enfants, membre de la Charte des Auteurs et Illustrateurs pour la Jeunesse, ses poèmes et (…)

Poème
de l’instant

Olivier Barbarant

Essais de voix malgré le vent

Voilà dix ans que je tente passer la rampe sans trop forcer les choses ni les mots gaspillés
Tant que faire se peut à éviter les coups de glotte ou le leurre d’en rajouter
Dix ans à prendre les pages pour cet étrange mégaphone où le murmure porte au loin sans briser si possible sa première douceur
À croire qu’avec le livre ouvert c’est le frisson qui se propage et qui peut-être se survit

Dix ans à vous prêter entre mon corps et l’ombre ce bruit de branche agitée qu’un jour vous aussi avez entendu
Sans toujours songer à le dire si bien que je le fais pour vous
Rêvant des phrases et formes de remords comme une mûre dans les ronces
Rompant lentement le silence jusqu’à nos lèvres écorchées
Pour faire place au peu de jours de vous à moi qui nous rassemble.

Essais de voix malgré le vent, Éditions Champ Vallon, 2004.