Les Exilés

Auteur : Théodore de Banville

Les Exilés

Théodore Faullain de Banville (1823-1891). Ami de Baudelaire, premier soutien à Paris du jeune Rimbaud, écrivain reconnu et célébré mais, surtout, l’un des vrais poètes d’une époque à laquelle dans son mépris des conformismes bourgeois, il ne ménagea guère les sarcasmes. Pourtant, le siècle écoulé depuis sa mort ne lui a pas rendu justice. Parnassien ? Ce serait le réduire à sa virtuosité, ne pas entendre les ultimes échos dans l’œuvre du romantisme, ne pas voir s’y lever les premières lueurs du proche symbolisme. Des Exilés (1867), Banville écrivit que s’il devait rester un livre de lui, il souhaitait que ce fût celui-là.

Paru le 15 décembre 1994

Éditeur : La Différence

Genre de la parution : Recueil

Support : Livre papier

Poème
de l’instant

Lorand Gaspar

Le désert vivant

Au cœur du rien tout est floraison. La vie est un tout dans le tout, à prendre ou à laisser. Si je ne veux prendre que ce qui m’arrange, je perds tout.

Lorand Gaspar, Le désert vivant, Éditions Le temps qu’il fait, 2004.