Les Exilés

Auteur : Théodore de Banville

Les Exilés

Théodore Faullain de Banville (1823-1891). Ami de Baudelaire, premier soutien à Paris du jeune Rimbaud, écrivain reconnu et célébré mais, surtout, l’un des vrais poètes d’une époque à laquelle dans son mépris des conformismes bourgeois, il ne ménagea guère les sarcasmes. Pourtant, le siècle écoulé depuis sa mort ne lui a pas rendu justice. Parnassien ? Ce serait le réduire à sa virtuosité, ne pas entendre les ultimes échos dans l’œuvre du romantisme, ne pas voir s’y lever les premières lueurs du proche symbolisme. Des Exilés (1867), Banville écrivit que s’il devait rester un livre de lui, il souhaitait que ce fût celui-là.

Paru le 15 décembre 1994

Éditeur : La Différence

Genre de la parution : Recueil

Support : Livre papier

Poème
de l’instant

James Noël

Brexit

Aux yeux des étoiles, les murs et les gratte-
ciels sont des géants aux pieds d’argile Les
étoiles, ça roule des reins et cille des yeux
dans leur migration hautement lucide Pour
elles, le monde est plat et sans hauteur dans
son asphalte, donc ils ne constituent pas une
preuve solide, indéboulonnable dans l’univers

James Noël, Brexit, suivi de La Migration des murs, Éditions Au diable vauvert / 2020.