Les Jours suivi de Ici et là de Serge Delaive

Les Jours suivi de Ici et là de Serge Delaive

"LANCE-PIERRE

Au bout de quelque temps
j’en ai eu plus qu’assez
en fait j’en avais plein le dos
que le temps me lie à ma chaise cette chaise
que je maudissais
J’avais bu jusqu’à la lie
la soupe amère des jours sans but
J’avais avalé sans goût
les toujours mêmes fricassées
les petits oignons le cru bourgeois
J’ai claqué la porte
le bruit a dévalé la pente
j’ai couru pour le rattraper
Rien dans les poches
Rien dans la tête
Du haut de la colline
juste avant de m’élancer
j’ai pris la peine de photographier
cette rue que je n’avais
somme toute jamais vue
Je me souviens que
les nuages faufilés buvaient aux tuiles
et que le gros soleil rouge clignotait
une interdiction désormais sans objet."

Serge Delaive est né à Liège en 1965. Il a publié plusieurs recueils en Belgique, aux Éditions des Éperonniers et à l’Arbre à Parole. En compagnie de Karel Logist et de Carl Norac, il anime la revue littéraire Le Fram.

Paru le 1er septembre 2006

Éditeur : La Différence

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Charles Cros

Sonnet

Moi, je vis la vie à côté,
Pleurant alors que c’est la fête.
Les gens disent : « Comme il est bête ! »
En somme, je suis mal côté.

J’allume du feu dans l’été,
Dans l’usine je suis poète ;
Pour les pitres je fais la quête.
Qu’importe ! J’aime la beauté.

Beauté des pays et des femmes,
Beauté des vers, beauté des flammes,
Beauté du bien, beauté du mal.

J’ai trop étudié les choses ;
Le temps marche d’un pas normal ;
Des roses, des roses, des roses !

Charles Cros, « Sonnet », Le Collier de griffes.