Les Oiseaux lacunaires

Auteur : Margaux Lefebvre

Les Oiseaux lacunaires

Chez Margaux Lefebvre, la poésie est un virus coriace : dès six ans, l’enfant du grand froid rémois trouve refuge et chaleur dans ses mots. Après de nombreuses années d’écriture clandestine, l’amour du voyage la porte, à 20 ans, à Salvador de Bahia, où le bon air brésilien lui souffle l’inspiration pour ce recueil. Trois ans plus tard, son diplôme de Sciences Po en poche, Margaux continue de jongler entre ses différents projets artistiques, mêlant le chant et le théâtre à la littérature.

Les Oiseaux lacunaires est son premier ouvrage.

Paru le 6 décembre 2017

Éditeur : Librairie Galerie Racine

Poème
de l’instant

Lorand Gaspar

Approche de la parole

Le poème n’est pas une réponse à une interrogation de l’homme ou du monde. Il ne fait que creuser, aggraver le questionnement. Le moment le plus exigeant de la poésie est peut-être celui où le mouvement (il faudrait dire la trame énergétique) de la question est tel - par sa radicalité, sa nudité, sa qualité d’irréparable - qu’aucune réponse n’est attendue plutôt, toutes révèlent leur silence. La brèche ouverte par ce geste efface les formulations. Les valeurs séparées, dûment cataloguées, qui créent le va-et-vient entre rives opposées sont, pour un instant de lucidité, prises dans l’élan du fleuve. De cette parole qui renvoie à ce qui la brûle, la bouche perdue à jamais.

Approche de la parole,
Éditions Gallimard, 1978.