Les Paludiques de Mourad Djebel

Les Paludiques de Mourad Djebel

"ÉTÉ

C’est comment suspendre
Son souffle
Apnée intégrale
L’obliger à l’impuissante
Observance
À tout en forcir
C’est comment ajourer
La mémoire
Ajointant les rives de la plaie
Rustine, peau en lambeaux et cautère
À en gonfler les voiles, partir (…)"

Né en Algérie en 1967, Mourad Djebel y fait des études d’architecture. Il quitte le pays natal en 1994 pour s’installer en Afrique de l’Ouest avant de venir à Paris où il réside aujourd’hui.

Paru le 1er septembre 2006

Éditeur : La Différence

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Charles Cros

Sonnet

Moi, je vis la vie à côté,
Pleurant alors que c’est la fête.
Les gens disent : « Comme il est bête ! »
En somme, je suis mal côté.

J’allume du feu dans l’été,
Dans l’usine je suis poète ;
Pour les pitres je fais la quête.
Qu’importe ! J’aime la beauté.

Beauté des pays et des femmes,
Beauté des vers, beauté des flammes,
Beauté du bien, beauté du mal.

J’ai trop étudié les choses ;
Le temps marche d’un pas normal ;
Des roses, des roses, des roses !

Charles Cros, « Sonnet », Le Collier de griffes.