Les Tragiques

Auteur : Théodore Agrippa d’Aubigné

Les Tragiques

« Ceci est un livre qui brûle. L’avertissement est clairement formulé : voici, nous dit l’avis "aux lecteurs", le larcin de Prométhée, le héros tragique qui, un jour, vola le feu aux dieux et le révéla aux hommes. Ce livre est un feu qui couvait, tant qu’il était caché, et qui, maintenant qu’il est découvert, volé à son auteur et répandu à travers le monde, s’embrase à la lecture. Dans une gravure protestante du temps des guerres de Religion, on voit Calvin, Luther et les principaux Réformateurs assiégeant la ville de Rome et jetant en guise de projectiles des Bibles enflammées par-dessus les murailles. Tels apparaissent Les Tragiques publiés en 1616 au commencement du règne de Louis XIII. Inopportun, anachronique et d’un style passé de mode, le poème est un brûlot lancé depuis le désert huguenot dans la France catholique de l’aube du Grand Siècle. »
Frank Lestringant.

Paru le 3 janvier 1995

Éditeur : Gallimard

Genre de la parution : Recueil

Support : Livre papier

Poème
de l’instant

Claude Michel Cluny

Odes Profanes

Tout déjà était en toi
même l’âpre saveur des paroles des morts
Avec sur ta bouche close
leur goût d’indicible sel.
Mais empare-toi de l’absence et ose
Va avance aveugle et seul
Toute flèche aime sa cible.
L’enfance le sait qui, libre
(habiter Nulle Part est le plus sûr)
déchire sans innocence
son invisible futur.

Claude Michel Cluny, Odes Profanes, Éditions de la Différence, 1989.