Les Tragiques

Auteur : Théodore Agrippa d’Aubigné

Les Tragiques

« Ceci est un livre qui brûle. L’avertissement est clairement formulé : voici, nous dit l’avis "aux lecteurs", le larcin de Prométhée, le héros tragique qui, un jour, vola le feu aux dieux et le révéla aux hommes. Ce livre est un feu qui couvait, tant qu’il était caché, et qui, maintenant qu’il est découvert, volé à son auteur et répandu à travers le monde, s’embrase à la lecture. Dans une gravure protestante du temps des guerres de Religion, on voit Calvin, Luther et les principaux Réformateurs assiégeant la ville de Rome et jetant en guise de projectiles des Bibles enflammées par-dessus les murailles. Tels apparaissent Les Tragiques publiés en 1616 au commencement du règne de Louis XIII. Inopportun, anachronique et d’un style passé de mode, le poème est un brûlot lancé depuis le désert huguenot dans la France catholique de l’aube du Grand Siècle. »
Frank Lestringant.

Paru le 3 janvier 1995

Éditeur : Gallimard

Genre de la parution : Recueil

Support : Livre papier

Poème
de l’instant

Le Poids vivant de la parole

On peut écrire, et l’on écrit ;
On peut se taire, et l’on se tait.
Mais pour savoir que le silence
Est la grande et unique clef,
Il faut percer tous les symboles,
Dévorer les images,
Écouter pour ne pas entendre,
Subir jusqu’à la mort
Comme un écrasement
Le poids vivant de la parole.

Armel Guerne, 1911-1980, Le Poids vivant de la parole, Éditions Solaire, 1983.