Les anges sont transparents

de François Clairambault

Les anges sont transparents

​Les anges sont transparents
A la lumière
Et au vent

Les anges sont à double-face
Deux faces joyeuses
L’une contemple l’invisible
L’autre te sourit.

"Le regard que François Clairambault porte sur le monde est celui de Noé débarquant de l’Arche. Il chante avec la voix d’un enfant aux cheveux blancs qui sort les yeux de ses poches après le Déluge ; perception toute fraîche qui nous fait retrouver le temps où le ciel et la rue, les nuages et les voitures, le mouvement et l’immobilité étaient d’un seul tenant :

Tu navigues dans les nuages
Qui défilent sur les vitres des voitures à l’arrêt.
[…] extrait préface de Jean-Pierre Lemaire

Paru le 1er novembre 2019

Éditeur : Editions L’Enfance des Arbres

Genre de la parution : Recueil

Support : Livre papier

Poème
de l’instant

Singularités

Je ne vous laisserai rien

les meubles je les emporterai
les livres les plantes vertes les bibelots
je les emporterai
la poussière les poignées des portes
les tableaux les clous qui soutenaient les tableaux
le courrier non ouvert
tout cela je l’emporterai

à mon départ les poches gonflées des mille riens de
mon existence
accueilleront encore les âmes perdues
que j’avais abritées dans mon appartement

Carino Bucciarelli, Singularités, L’herbe qui tremble, 2020.