Les cahiers du sens n°29 - L’impatience

Les cahiers du sens n°29 - L'impatience

Au siècle dernier, en 1991 exactement, nouq prenions avec les Cahiers du Sens n°1 une route inconnue. Elle s’avéra passionnante à explorer. Le premier thème choisi pour notre dossier fut " Le désir ". A vrai dire il ne nous quitta jamais pendant presque trente ans !

Les Cahiers du Sens, chaque année, proposa un thème, une anthologie permanente de poèmes, des notes de lecture et de voyage. Il s’efforca de donner à lire et à découvrir des auteurs nouveaux dans le microcosme… Pour cela, il fallut accepter L’Errance, dénoncer L’Imposture, mettre en lumière L’Écrivain, prôner L’Ouverture … appréhender Le Mystère sans craindre La Colère, Le Oui/Le Non, Le Feu, Le Souffle, dans l’espérance de trouver La Voie/La Voix avec L’Impatience qui nous mènera tous, l’an prochain, vers Le Silence volontaire.

Que restera-t-il de ce Labyrinthe tracé grâce à l’esprit de corps et de fraternité de tant et tant de poètes dont la plupart devinrent des veilleurs et même des ami(e)s ?

Mais l’Éclésiaste nous le rappelle aujourd’hui encore : " Tout n’est que vent et poursuite du vent ". Et la moindre brise peut rafraîchir parfois même un visage d’enfant. Tel est notre espoir pour demain. Pourquoi ne pas l’avouer ?

Paru le 15 mai 2019

Éditeur : Le nouvel Athanor

Genre de la parution : Revue

Support : Revue

Poème
de l’instant

Valère Novarina

Chronophobie

Ici-bas dans la tourmente, il danse
Écoutez mes aïeux :
Je danse à la gueule de dieu

Traçant une ligne invisible
Entre n’être et naître pas
Entre naître et n’être pas
J’ai vécu vaille que vaille
Tout au fond d’l’univers
Le réel m’a pris en tenaille
Je danse à cœur ouvert

Le jour venu, mon âme d’animal
Si vous la trouvez en moi
Portez-la dans le sein d’Abraham !

Mai 2019, Valère Novarina, extrait de Chronophobie, poème inédit confié au Printemps des Poètes pour la 11e édition du Prix Andrée Chedid du Poème Chanté.