Les éperons d’Eden d’Alain Breton

Auteur : Alain Breton

Les éperons d'Eden d'Alain Breton

"Tu m’as laissé

Avec le télégramme
des éphémères"

Poète, peintre et éditeur, Alain Breton a codirigé à Paris, de 1996 à 2006, les éditions Librairie-Galerie Racine, dont il est aujourd’hui le directeur littéraire. Critique, il a collaboré aux deux séries de la revue Poésie 1 et est membre du comité de rédaction de la troisième série de la revue Les Hommes sans Epaules, dont il a dirigé la deuxième série de 1989 à 1994. Ce livre, Les Eperons d’Eden, est le tombeau de son père, le poète Jean Breton, décédé en 2006 à l’âge de soixante-seize ans.

Alain Breton s’est toujours prononcé contre l’hermétisme jugé stérile en poésie, au profit d’une poésie se tenant au plus près du fatum humain contemporain et de la brèche intimiste. Cette exigence est portée à son paroxysme, à son plus haut pic, avec Les Eperons d’Eden.

Paru le 1er mai 2014

Éditeur : Les Hommes sans Epaules éditions

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Treizième poésie verticale

Aujourd’hui je n’ai rien fait.
Mais beaucoup de choses se sont faites en moi.

Des oiseaux qui n’existent pas
ont trouvé leur nid.
Des ombres qui peut-être existent
ont rencontré leurs corps.
Des paroles qui existent
ont recouvré leur silence.

Ne rien faire
sauve parfois l’équilibre du monde
en obtenant que quelque chose aussi pèse
sur le plateau vide de la balance.

Roberto Juarroz, Treizième poésie verticale, traduit de l’argentin par Roger Munier, Librairie José Corti, 1993.