Les éperons d’Eden d’Alain Breton

Auteur : Alain Breton

Les éperons d'Eden d'Alain Breton

"Tu m’as laissé

Avec le télégramme
des éphémères"

Poète, peintre et éditeur, Alain Breton a codirigé à Paris, de 1996 à 2006, les éditions Librairie-Galerie Racine, dont il est aujourd’hui le directeur littéraire. Critique, il a collaboré aux deux séries de la revue Poésie 1 et est membre du comité de rédaction de la troisième série de la revue Les Hommes sans Epaules, dont il a dirigé la deuxième série de 1989 à 1994. Ce livre, Les Eperons d’Eden, est le tombeau de son père, le poète Jean Breton, décédé en 2006 à l’âge de soixante-seize ans.

Alain Breton s’est toujours prononcé contre l’hermétisme jugé stérile en poésie, au profit d’une poésie se tenant au plus près du fatum humain contemporain et de la brèche intimiste. Cette exigence est portée à son paroxysme, à son plus haut pic, avec Les Eperons d’Eden.

Paru le 1er mai 2014

Éditeur : Les Hommes sans Epaules éditions

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Georges Didi-Huberman

Survivance des lucioles

Les lucioles, il ne tient qu’à nous de ne pas les voir disparaître. Or, nous devons pour cela, assumer nous-mêmes la liberté du mouvement, le retrait qui ne soit pas repli, la force diagonale, la faculté de faire apparaître des parcelles d’humanité, le désir indestructible. Nous devons donc nous-mêmes - en retrait du règne et de la gloire, dans la brèche ouverte entre le passé et le futur - devenir des lucioles et reformer par là une communauté du désir, une communauté de lueurs émises, de danses malgré tout, de pensée à transmettre. Dire oui dans la nuit traversée de lueurs, et ne pas se contenter de décrire le non de la lumière qui nous aveugle.

Georges Didi-Huberman, Survivance des lucioles, Éditions de Minuit, 2009.