Les funambules

de Corinne Boutry

Les funambules

Illustrations de Daria Petrilli.

Swan habitait au 10ème étage de la tour Azur. Il aimait observer l’agitation de la ville, très loin en bas et les passants-fourmis pressés sur le trottoir. Mia habitait au 11ème étage de la tour Rubis. Elle aimait, elle aussi, se mettre à la fenêtre, pour regarder le ciel changer de couleur et les nuages s’étirer, se déformer, puis s’en aller au loin.Tout bascula un matin. Juste devant Swan se dressait un immense mur gris. Seul l’imaginaire et les rêves leur permettent de se rejoindre.
Corinne Boutry réussit à trouver les mots pour pouvoir aborder avec les enfants ce sujet délicat et malheureusement d’actualité de la séparation provoquée par la présence inexplicable d’un mur. Par ses somptueuses illustrations d’une grande sensibilité Daria Petrilli renforce l’importance de l’imaginaire et des rêves pour alimenter l’espoir.

Paru le 20 septembre 2019

Éditeur : Motus

Genre de la parution : Jeunesse

Support : Livre papier

Poème
de l’instant

Matthieu Messagier

post-verbum aux demains sans tutelles

la plupart des manèges et la nuit a tardé
dessus les restes hasards de sueurs nouvelles nées
et dès que les rôles emportent les légendes
là où les sons obtiennent le fard à déprendre
sur les voiles de larmes encore rugueuses
que le parage a abandonné derrière lui
des papillons de nuit aux teintes obscurantes
pour ce que leur vie arrête en ce royaume
soudain allument de biais sans que l’os y consente
les us inespérés de mondes en dense et séculiers
et les dés à découdre du moins résolvent les passés
et au chas des jeux de pôles se faufilent d’autres étés
si l’écho des odes après-voir offre la merveille
même surgie d’ailleurs où l’âme se porte sans appareil

inédit pour le Printemps des Poètes