Les funambules

de Corinne Boutry

Les funambules

Illustrations de Daria Petrilli.

Swan habitait au 10ème étage de la tour Azur. Il aimait observer l’agitation de la ville, très loin en bas et les passants-fourmis pressés sur le trottoir. Mia habitait au 11ème étage de la tour Rubis. Elle aimait, elle aussi, se mettre à la fenêtre, pour regarder le ciel changer de couleur et les nuages s’étirer, se déformer, puis s’en aller au loin.Tout bascula un matin. Juste devant Swan se dressait un immense mur gris. Seul l’imaginaire et les rêves leur permettent de se rejoindre.
Corinne Boutry réussit à trouver les mots pour pouvoir aborder avec les enfants ce sujet délicat et malheureusement d’actualité de la séparation provoquée par la présence inexplicable d’un mur. Par ses somptueuses illustrations d’une grande sensibilité Daria Petrilli renforce l’importance de l’imaginaire et des rêves pour alimenter l’espoir.

Paru le 20 septembre 2019

Éditeur : Motus

Genre de la parution : Jeunesse

Support : Livre papier

Poème
de l’instant

Lorand Gaspar

Approche de la parole

Le poème n’est pas une réponse à une interrogation de l’homme ou du monde. Il ne fait que creuser, aggraver le questionnement. Le moment le plus exigeant de la poésie est peut-être celui où le mouvement (il faudrait dire la trame énergétique) de la question est tel - par sa radicalité, sa nudité, sa qualité d’irréparable - qu’aucune réponse n’est attendue plutôt, toutes révèlent leur silence. La brèche ouverte par ce geste efface les formulations. Les valeurs séparées, dûment cataloguées, qui créent le va-et-vient entre rives opposées sont, pour un instant de lucidité, prises dans l’élan du fleuve. De cette parole qui renvoie à ce qui la brûle, la bouche perdue à jamais.

Approche de la parole,
Éditions Gallimard, 1978.