Les funambules

de Corinne Boutry

Les funambules

Illustrations de Daria Petrilli.

Swan habitait au 10ème étage de la tour Azur. Il aimait observer l’agitation de la ville, très loin en bas et les passants-fourmis pressés sur le trottoir. Mia habitait au 11ème étage de la tour Rubis. Elle aimait, elle aussi, se mettre à la fenêtre, pour regarder le ciel changer de couleur et les nuages s’étirer, se déformer, puis s’en aller au loin.Tout bascula un matin. Juste devant Swan se dressait un immense mur gris. Seul l’imaginaire et les rêves leur permettent de se rejoindre.
Corinne Boutry réussit à trouver les mots pour pouvoir aborder avec les enfants ce sujet délicat et malheureusement d’actualité de la séparation provoquée par la présence inexplicable d’un mur. Par ses somptueuses illustrations d’une grande sensibilité Daria Petrilli renforce l’importance de l’imaginaire et des rêves pour alimenter l’espoir.

Paru le 20 septembre 2019

Éditeur : Motus

Genre de la parution : Jeunesse

Support : Livre papier

Poème
de l’instant

Serge Sautreau

Rivière je vous prie

Loin, un instant, des rives, souvenons-nous, riverains des cours de porcelaine, souvenons-nous des loges de verre, entre flammes et idoles, où se pâmaient le mythe, la révolte, les tyrannies de la fin…

Loin, à l’instant, loin du poumon fertile, c’est l’origine qui appelle avec de longs herbiers ondulant sous la nacre, laissant apercevoir des sables habités, des galaxie solubles, des à-pics de massifs coulés s’engloutissant dans le vert sombre.

Pour invoquer. Pour éveiller le dieu. Pour ne jurer de rien. Pour accueillir. Rivière.

Serge Sautreau, Rivière je vous prie, Éditions l’Atelier le Ciel sur la Terre, 1997